Les jeunes Français s’avèrent conservateurs en matière bancaire

Une jeune fille utilisant un DAB

Une étude réalisée par le cabinet Exton Consulting révèle que 75% des jeunes Français choisissent la même banque que leurs parents. Pour ces derniers, conserver l’établissement bancaire de leurs parents est perçu comme une source de stabilité et de sécurité. L’analyse révèle par ailleurs qu’ils manifestent une certaine méfiance à l’égard des néobanques. Détails !

De nombreuses mesures ont été adoptées pour faire progresser la mobilité bancaire en France, pour ne citer que la loi Macron qui vise à simplifier les formalités de changement de banque. Les résultats de l’étude du cabinet de conseil Exton Consulting laissent supposer que la bataille est loin d’être gagnée.

Le cabinet mène son analyse auprès de 2 800 personnes âgées de 16 à 29 ans, établies en Allemagne, en Espagne, en France, en Italie et au Royaume-Uni. Les résultats sont clairs : sur quatre jeunes Français, trois ont la même enseigne bancaire que leurs parents, une proportion qui progresse de 10 points par rapport à 2008.

À la loupe, 84% des clients bancaires âgés de 16 à 20 ans, 71% de ceux entre 21 et 25 ans ainsi que 61% des usagers qui ont entre 26 et 29 ans conservent l’établissement bancaire de leurs parents.

Les freins à la mobilité bancaire chez les jeunes Français

L’étude du cabinet Exton note que financièrement, la nouvelle génération est plus dépourvue que leurs aînés, en raison notamment de la crise économique, de la progression du taux de chômage et de la hausse du prix de l’immobilier. Les jeunes d’aujourd’hui éprouvent par ailleurs moins de confiance dans le monde du travail.

Conséquence, ils ont tendance à se recentrer sur la sphère privée (famille et amis). C’est la raison pour laquelle ils décident de choisir l’établissement bancaire de leurs parents. Ils perçoivent ce choix comme un facteur de stabilité et de sécurité. L’étude précise que les parents sont des prescripteurs naturels et restent les premiers conseils dans les moments clés.

D’autant plus que les jeunes Français estiment qu’il est plus rassurant de poursuivre la relation que leurs parents entretiennent avec le conseiller bancaire qui, généralement, les connaît déjà. Dans ce sens, choisir une autre banque que celle des parents est considéré comme un acte osé et une source d’anxiété.

Pour les jeunes, le dernier frein au changement de banque réside dans le fait qu’ils sont peu courtisés par les établissements bancaires. Ils ne sont que 13% à être fréquemment sollicités par un établissement bancaire autre que le leur. Résultat, l’idée de migrer vers une autre enseigne ne leur vient pas à l’esprit.

Une frilosité vis-à-vis des néobanques

En dépit du fait que les jeunes Français sont avides de technologie, ils se montrent étonnamment peu sensibles, voire craintifs, vis-à-vis des solutions bancaires des néobanques (banques 100% mobile, FinTech…).

Seulement 24% des sondés âgés entre 16 et 29 ans se disent prêts à adopter les offres de ces nouveaux acteurs. 41% ne cachent pas qu’ils sont méfiants à l’égard de ces banques de nouvelle génération et 28% disent ne pas connaître leurs offres.

En résumé, les jeunes Français sont apparemment très conservateurs lorsqu’ il est question de banques et de services financiers.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top