Les formalités de la mobilité bancaire changent en 2018

Un monsieur sa tablette pour consulter son compte bancaire

Avec la mobilité bancaire, les pouvoirs publics visent un double objectif, notamment aider les particuliers à changer de banque et promouvoir la concurrence. Ce service proposé depuis 2009 continue d’attirer les usagers. L’intérêt pour la mobilité pourra s’amplifier davantage pour les temps à venir. Les formalités deviendront encore plus faciles pour l’an prochain.

Avant 2009, passer d’une banque à une autre semble peu envisageable pour les particuliers. Pourtant, l’autorité publique change la tendance en proposant la mobilité bancaire. Ce dispositif émanant de la loi Macron vise non seulement à faciliter le changement de banque mais également à créer la concurrence entre les établissements financiers.

Il devient évident à cet effet que le nombre de demandes augmente depuis le lancement de la mobilité interbancaire. Actuellement, l’effectif des personnes intéressées par le service atteint les 400 000 clients en Belgique. Avec Bankswitching, ce chiffre risque de monter. Ce service vise à alléger les formalités lors du changement de banque.

Bankswitching rend la tâche encore plus facile au client

Certes, le service existe depuis 2009. Néanmoins, il devient encore plus simple de l’utiliser à partir du 1er février 2018. Auparavant, l’ancienne banque doit communiquer vers la nouvelle banque tous les ordres de virements permanents du client. De plus, le client doit lui-même mettre ses domiciliations à jour et avertir les personnes qui lui doivent de l’argent. Dorénavant, cette tâche reviendra à la nouvelle banque. Selon Febelfin :

La nouvelle banque enverra, via un nouveau service central appelé Bankswitching, les notifications nécessaires aux différents créanciers et donneurs d’ordre de virements entrants récurrents. Autrement dit, il suffit au client d’ouvrir un compte auprès de sa nouvelle banque.

Febelfin.

Cette amélioration apportée à la mobilité bancaire témoigne la volonté des pouvoirs publics de favoriser la concurrence entre les établissements.

La mobilité devient une tendance en Belgique

Ceux qui se demandent comment changer de banque trouvent certainement la réponse avec ce dispositif initié en 2009. Pour le cas de la Belgique, 400 000 personnes s’intéressent à la mobilité bancaire entre depuis six ans.

En 2016, le service atteint un niveau de 44 960 demandes. Il s’agit de la plus faible quantité de changements de banques enregistrée depuis 2010. Pourtant, en 2013, le nombre de demandes affiche son chiffre record avec 70 000 personnes.

Si la mobilité vise à faciliter les formalités du changement de banque, il reste facultatif. Le client est libre de choisir la modalité de changement qui lui convient. Notons également, au passage, que ce service ne concerne pas les livrets bancaires et les plans épargne.

Le transfert de ces comptes coûtera cher au client. En conséquence, il se pourrait que les futurs usagers changent d’avis en ce qui concerne l’application de la mobilité bancaire.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top