La Croatie se prépare pour le passage de la kuna à l’euro prévu pour janvier prochain

Rouleaux d’argent kuna avec ruban cadeau.

Pour différentes raisons, la Croatie s’est finalement résolue à laisser de côté sa devise pour se tourner vers celle de l’Union européenne. Un changement majeur qui devrait intervenir en janvier de 2023 selon le calendrier fixé par les autorités qui multiplient d’ores et déjà les mesures visant à faciliter la transition.

En Croatie, plus de 60% de la population ont avoué favorable au passage de la kuna à l’euro selon les résultats d’une enquête menée par Eurobaromètre en 2021. Un indicateur démontrant que la majorité est d’avis pour la mise en place de cette devise européenne sur le territoire même si certaines personnes ne peuvent s’empêcher de cacher leurs inquiétudes estimant que cette décision pourrait engendrer une hausse des coûts.

Pour calmer la tension et surtout pour faciliter cette transition prévue pour janvier de l’année prochaine, le gouvernement croate a décidé de prendre les devants en adoptant certaines mesures et en faisant valoir que la Croatie n’y trouvera que des avantages.

Le pays n’y trouvera que des avantages

D’après Eurobaromètre, le salaire moyen des Croates était estimé à 952 euros en octobre de l’année dernière. Une façon pour ce cabinet d’analyse de dire que l’économie croate accuse un certain retard par rapport à la majorité des nations membres de l’Union européenne.

Le gouvernement du pays en est conscient que pour rectifier le tir, il a fait le choix de délaisser la devise nationale (kuna) pour donner la place à l’euro. Ce, pour la principale raison que la croissance économique de la Croatie est fortement dépendante de touristes utilisant cette devise européenne dans la majorité des cas. Et ce n’est pas faute de le croire puisqu’en y regardant de près, il serait facile de découvrir que les 27 membres de l’Union, 19 sont dans la zone euro d’autant que les principaux partenaires de la nation se trouvent dans cette région.

Ainsi, les autorités estiment que ce changement de monnaie jouera pour beaucoup dans l’accroissement de l’économie croate en mettant en avant des avantages majeurs comme :

  • La baisse des taux d’intérêt ;
  • La disparition des risques de change ;
  • La consolidation des investissements étrangers.

Et la liste est longue selon le ministre des Finances Zdravko Maric qui a touché un mot en ce qui concerne les craintes d’une éventuelle inflation que cette transition pourrait engendrer en faisant valoir que :

Tout le monde est appelé à s’assurer qu’il n’y ait pas d’augmentation injustifiée des prix.

Zdravko Maric

Le pays se prépare pour faciliter le passage

Comme susmentionné, la kuna devrait céder sa place à l’euro à partir de janvier de 2023. Ainsi, les Croates ont près d’un an pour se préparer à ce passage en notant que le pouvoir public a prévu de les aider à y parvenir dans les meilleures conditions selon le Premier ministre Andrej Plenkovic profitant de la présentation du projet de loi qui doit organiser cette transition pour dire que :

Le gouvernement souhaite que le changement soit facile et sans coûts pour les citoyens.

Andrej Plenkovic

Pour que cela soit possible, ce haut responsable s’est ainsi adressé à la population en se fixant pour objectif de les encourager à utiliser davantage leur compte bancaire en s’exprimant en ces termes :

Nous appelons les personnes qui ont du liquide à la maison à le mettre à la banque, car les économies en kunas seront automatiquement converties en euros.

Non pas sans raison puisque l’exécutif est conscient que les Croates éprouvent une certaine méfiance envers les banques et les institutions pour inciter un bon nombre d’entre eux à garder leurs liquidités chez eux. Pour les encourager à franchir le pas, M. Plenkovic a d’ailleurs tenu à préciser qu’à partir de septembre prochain, commerçants et autres acteurs seront tenus d’afficher les prix en kuna et en euro.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top