La néobanque allemande N26 a apporté des explications à ses clients français face à des fermetures de compte jugées arbitraires

Main d’une personne tenant une carte de crédit N26 et un smartphone

Ces derniers temps, la néobanque allemande N26 n’a pas arrêté d’attirer l’attention avec des nouvelles qui ne sont pas forcément pour jouer en la faveur de sa réputation auprès de sa clientèle. Ce qui fut d’ailleurs le cas quand la chaîne de radio RMC a parlé d’un phénomène rencontré en France sur des fermetures de compte.

La populaire émission « Bourdin Direct » de la chaîne de radio RMC a récemment eu pour invités des clients de N26 sur le marché financier tricolore. Pas n’importe lesquels puisque ces derniers sont venus parler de leur mésaventure par rapport aux services de cette néobanque allemande.

Concrètement, ces individus étaient là pour témoigner de l’existence d’une décision arbitraire de la part de l’enseigne pour la fermeture de leur compte. Une situation qui a fait écho auprès des quelque 2,5 millions d’abonnés tricolores de l’établissement qui a jugé bon d’y apporter des explications en utilisant le réseau social Facebook comme support de communication.

Un problème qui a tendance à se répéter

Comme susmentionné, RMC traitait le sujet sur des fermetures de compte pour certains clients de N26 sur le marché tricolore. Et la chronique n’est pas pour jouer en la faveur de cette néobanque étant donné que les trois invités de « Bourdin Direct » sont venus témoigner de l’existence d’une situation qui pourrait inciter beaucoup d’autres à changer de banque.

La raison est simple, ces derniers ont fait savoir que leurs comptes ont été bloqués par N26 qui n’a pas jugé nécessaire de leur accorder un préavis et de leur permettre de récupérer immédiatement les sommes qui y sont déposées. De quoi inciter ces individus à penser qu’il s’agit là d’une décision arbitraire qui concernerait également d’autres abonnés qui se comptent à plus de 530 selon RMC qui a mené sa petite enquête.

Ainsi, après cette émission, l’enseigne s’est retrouvée à nouveau dans une posture peu confortable, alors qu’elle s’est à peine remise d’une accusation similaire en septembre de 2018 à travers le mensuel 60 millions de consommateurs. Une situation qui intervient au moment où en Allemagne, elle est aussi contrainte de ralentir son rythme d’ouverture de comptes sous la directive de la Bafin l’obligeant à redoubler d’efforts dans la lutte contre le financement du terrorisme et le blanchiment d’argent.

Une situation qui s’explique à travers des procédures réglementaires

Il va sans dire que N26 n’est pas resté de marbre à ces nouvelles qui la concernent directement et qui peuvent mettre en péril sa relation avec ses clients. Pour rectifier le tir, l’enseigne s’est adressée à sa clientèle tricolore à travers Facebook, le réseau social sur lequel elle a reconnu que :

Il est toujours possible, sur 2,5 millions de clients, que certains soient mécontents de nos services ou qu’il y ait eu une erreur exceptionnelle lors de ce processus.

Et d’ajouter en ce qui concerne la récupération de l’argent déposé sur les comptes en faisant valoir que :

Les fonds sont rendus dès que les clients nous communiquent l’IBAN du compte sur lequel ils veulent le recevoir. En aucun cas, nous ne volons l’argent d’aucun de nos clients comme voudrait le faire entendre ce reportage. Malheureusement, peu de clients prennent la parole publiquement après avoir récupéré leur argent.

Pour ce qui est de la fermeture, la néobanque a mis l’accent sur le fait que les procédures réglementaires y jouent pour beaucoup en indiquant que :

Si un cas de comportement frauduleux est identifié, N26 suit strictement les directives réglementaires en les signalant aux autorités et, le cas échéant, en clôturant les comptes concernés.

Et de rappeler :

En tant que banque de plein exercice avec une licence bancaire. Conformément à la réglementation bancaire, N26, comme toutes les banques, se doit d’effectuer des contrôles sur les comptes de ses clients et notamment les transactions.
Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

  • Janvier
back top