Un élément de taille est venu renforcer le poids de Crédit Mutuel Alliance Fédérale

Plaque de Crédit Mutuel

2022 commence plutôt bien pour Crédit Mutuel Alliance Fédérale (CMAF). Pour le dire, il suffit de porter un regard sur le rapprochement effectif depuis le début de l’année et qui devrait permettre au groupe mutualiste de renforcer considérablement son poids. Le fait est qu’un élément de taille a renforcé ses rangs en faisant allusion au Crédit Mutuel Nord Europe (CMNE).

Dans le cadre de sa stratégie de développement, le CMAF s’est fixé comme objectif de réunir sous son giron les fédérations qui évoluent sous la marque Crédit Mutuel. Et comme il a été prévu en 2021, Crédit Mutuel Nord Europe devait se rapprocher du groupe dès 1er janvier 2022. Ce qui est chose faite puisque l’Alliance Fédérale vient d’officialiser son intégration.

Ainsi, le groupe mutualiste n’est pas uniquement parvenu à attirer un acteur de poids, il a aussi réuni la grande majorité des fédérations pour ainsi dire qu’il a fait un bond en avant dans sa politique de croissance visant aussi à augmenter son efficacité opérationnelle et les synergies entre ses membres.

Je compare les offres bancaires

L’alliance entre les deux parties se renforce

Il va sans dire que le CMAF et le CMNE sont, depuis toujours, des alliés étant donné qu’ils officient tous deux sous la marque Crédit Mutuel en évoluant chacun de son côté. Du moins, jusqu’en 2017 puisqu’à partir de là, ces organismes ont décidé de faire alliance en fusionnant leurs activités d’assurance.

Tout cela pour en venir au fait que l’alliance entre les deux parties n’a fait que se renforcer avec ce rapprochement permettant à chacun de tirer son épingle du jeu. Du côté du CMNE par exemple, les dirigeants ne se sont pas retenus pour dire que :

De nouvelles perspectives de développement s’ouvrent désormais pour renforcer nos expertises autour de la bancassurance et l’asset management.

Et puisqu’il s’agit d’une fusion, inutile de préciser que la clientèle rattachée à cette fédération n’aurait pas besoin de changer de banque pour faire partie des abonnés du CMAF comptant désormais 29 millions de clients et de sociétaires ainsi que 4 000 salariés supplémentaires.

Pour sa part, l’Alliance Fédérale a bien fait de renforcer son poids en séduisant un acteur fort d’un produit net bancaire de 765 millions d’euros et de sa présence dans sept départements ainsi qu’en Belgique et au Luxembourg. Les atouts nécessaires pour permettre à l’organisme de faire d’une pierre, deux coups étant donné qu’il va principalement bénéficier :

  • D’un effet de levier plus important d’un point de vue opérationnel, grâce à une plus grande mutualisation des achats et des investissements ;
  • De la dynamique de croissance du CMNE au Luxembourg et en Belgique.
Je compare les offres bancaires

Le CMAF se rapproche de son objectif principal

Comme susmentionné, le CMAF s’est fixé comme objectif principal de réunir l’ensemble des fédérations Crédit Mutuel. Et avec cette nouvelle fusion qui intervient quelques années après celle des Antilles Guyane et du Massif Central, tout indique que l’organisme est près d’atteindre son but. La preuve en est qu’il est parvenu à ranger de son côté la grande majorité en séduisant 14 fédérations sur 19.

Après le CMNE, l’Alliance Fédérale aurait ainsi à attirer 5 fédérations avec la conviction que trois d’entre elles (Crédit Mutuel de Maine Anjou, de Basse-Normandie et d’Océan) sont d’ores et déjà dans la poche étant donné qu’à travers Euro Information, ces dernières partagent le même système d’information que le CMAF.

Pour la Bretagne et le Sud-Ouest, les deux fédérations restantes, autant dire que rien n’est encore gagné étant donné leur affiliation avec Arkéa. Un groupe fort de 4,9 millions de clients et qui cherche, depuis des années, à trouver son indépendance en se détachant de Crédit Mutuel.

Archives