Crédit Mutuel et Société Générale sont lancés dans la course à la séduction des clients d’ING

Photo d’un panneau avec le logo du Crédit Mutuel sur leur agence bancaire locale à Lyon, en France.

La course est lancée pour récupérer les clients d’ING. En effet, la banque néerlandaise va bientôt se retirer du marché bancaire tricolore, proposant ainsi à la vente son portefeuille de clients français. Pour l’heure, trois banques en ligne restent en lice, Boursorama Banque, Fortuneo et Monabanq. Ces derniers sont soutenus par leur maison mère respective.

Depuis un peu moins d’un an, des rumeurs persistantes faisaient état de l’envie d’ING de se retirer du marché français. C’est désormais presque officiel puisque la banque néerlandaise a indiqué en juin dernier une prochaine restructuration de sa stratégie de banque en ligne.

Une manière à peine déguisée d’annoncer son futur retrait du marché tricolore. La clientèle de l’enseigne pourrait ainsi avoir à changer de banque dans les mois à venir pour inciter les banques françaises à se prononcer immédiatement pour le rachat du portefeuille client d’ING.

Dans le lot, on retrouve le Crédit Mutuel Alliance Fédérale, et Société Générale à travers sa filiale Boursorama Banque.

L’avantage à Boursorama Banque

La concurrence fait rage dans le secteur de la banque en ligne. Les enseignes se livrent une bataille acharnée pour devenir le numéro 2, car un leader s’est depuis longtemps imposé et semble aujourd’hui hors de portée. Il s’agit de Boursorama Banque, la filiale de la Société Générale qui comptabilise aujourd’hui plus de 3 millions de clients, alors que ses concurrents peinent à dépasser le million.

Mais en dépit de son hégémonie, Boursorama Banque n’entend pas se reposer sur ses lauriers. C’est ainsi que l’enseigne est entrée dans la lice pour racheter le portefeuille de clients d’ING. La course semble d’autant plus gagnée pour cette succursale de la Société Générale depuis que le Crédit Agricole s’est retiré et que BNP Paribas, BPCE et la Banque Postale ont décidé de ne pas participer.

Ces derniers étaient les seuls qui auraient disposé d’une manne financière capable de concurrencer celle de la banque au logo rouge et noir et son poulain. N’empêche toutefois que rien n’est encore gagné étant donné que Crédit Mutuel Alliance Fédérale et le Crédit Mutuel Arkéa sont également décidés à rafler la mise.

Un défi de taille pour les autres

Pour de nombreux analystes, Boursorama Banque fait aujourd’hui figure de favori pour récupérer les clients français d’ING. Mais les deux Crédits Mutuels, Arkéa et Alliance Fédérale, n’ont pas encore dit leur dernier mot. Ce, afin de permettre à leur filiale en ligne respective de réduire l’écart avec le leader du secteur.

Fortuneo, la filiale d’Arkéa, comptabilisait près de 900 000 clients sur le Vieux Continent fin 2020. Du côté de Monabanq, la néobanque du Crédit Mutuel Alliance Fédérale, les analystes ne sont pas fixés, car les chiffres n’ont pas été mis à jour depuis 2015. Cette année-là, son nombre de sociétaires se montait à 290 000.

Si les deux Crédits Mutuels espèrent pouvoir étoffer la base clientèle de leurs succursales respectives, pas sûr qu’ils y parviennent en rachetant le portefeuille d’ING selon les analystes. La raison est simple, acquérir les clients tricolores de la banque néerlandaise ne suffit pas selon ces experts indiquant que ces enseignes devront également convaincre ces derniers de ne pas partir.

Un défi majeur pour ces prétendants, Monabanq et Fortuneo, tout comme Boursorama Banque qui, durant le processus de rachat, auront le temps de mettre sur pied une stratégie de fidélisation de ces nouveaux clients qui sont essentiellement des étudiants et des jeunes actifs.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top