Que manque-t-il à l’Afrique pour lancer la digitalisation de la finance ?

Un africain devant son ordinateur avec sa carte bancaire

Tous les pays du continent africain n’enregistrent pas le même taux de bancarisation. Selon les statistiques, la moyenne des familles qui possèdent un compte bancaire est de 0,2%.

La technologie a connu un franc succès, à tel point que le nombre d’abonnés aux réseaux de téléphonie mobile a littéralement explosé. Ce qui fait de l’Afrique un nouveau marché cible pour les opérateurs en mobile money.

  • Niger : 1,5%
  • Côte d’ivoire : plus de 25%
  • Maurice : 80%

Tels sont les échantillons de taux de bancarisation des pays africains. Sur un nombre total de 330 millions d’adultes résidant sur le continent, l’on estime que 80% d’entre eux ne détiennent pas de compte de dépôt auprès d’un organisme bancaire.

Et pourtant, le domaine de la technologie a noté une avancée remarquable, notamment en ce qui concerne la téléphonie. En effet, en l’an 2000, les habitants des pays africains se sont contentés d’un téléphone pour une cinquantaine de personnes. En 2015, le nombre d’abonnements enregistré auprès des différents opérateurs de téléphonie existant sur le continent offre un total de 600 millions, alors que la population africaine compte un peu plus d’un milliard d’habitants.

L’Afrique se fait envahir par les fintech

L’Afrique n’a pas été épargnée par les évolutions technologiques du secteur financier. En effet, suite à la ruée de nombreux innovateurs en la matière, le continent n’a fait que mettre en évidence son potentiel en ce qui concerne le développement du système du paiement mobile. Et pour preuve, aujourd’hui, l’Afrique détient plus de la majorité des comptes de paiement sur mobile dans le monde. Sur le continent africain, 10% des adultes détiennent un compte de paiement sur mobile à leur nom, alors que dans le reste du monde, ce taux n’est qu’à 2%.

C’est ainsi que depuis 2010, le système bancaire traditionnel s’est laissé dépasser par les fintech et les acteurs du nouveau système de la banque mobile. Pour ces derniers, l’objectif est qu’en profitant de la conjoncture actuelle du continent, ils puissent faire de l’Afrique « le nouvel eldorado de la finance digitale ».

Et si aujourd’hui, internet connaît aussi un essor notable auprès de la population africaine avec 16% d’utilisateurs d’applications bancaires en 2016 pour 60 millions d’internautes réguliers, certains professionnels pensent que ce taux pourrait passer à 50% en 2025.

La finance digitale : le compte courant et plus encore

Dans un premier temps, l’opération de digitalisation va se focaliser sur les services de base offerts par les banques, en commençant par leur permettre d’ouvrir un compte bancaire, afin de pouvoir effectuer les différentes opérations courantes telles que :

  • Vérifier le solde de leur compte
  • Payer des factures
  • Transférer de l’argent par SMS

Ensuite, le service s’étend sur l’octroi d’un mini-crédit. En effet, cette opération va prendre considérablement moins de temps par rapport aux services des banques traditionnelles, car si auprès des établissements, les clients doivent attendre des jours, voire des semaines pour obtenir un crédit, la digitalisation du service leur permettra de s’en faire attribuer en quelques heures avec un compte mobile.

Par ailleurs, étant donné que la numérisation des services bancaires a pour objectif de recréer tous les produits bancaires afin de les mettre à la disposition des utilisateurs de la technologie, le système va aussi mettre en place un moyen de permettre aux clients l’ouverture d’un compte épargne et la souscription à un produit d’assurance.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top