Les arnaqueurs se font passer pour des banquiers pour inciter leurs cibles à effectuer des opérations avec leur carte bancaire

Sécurité des paiements en ligne et des transferts de fonds électroniques

Dernièrement, la nouvelle sur la montée en force d’une pratique frauduleuse utilisant la technique du spoofing se répand comme une trainée de poudre. Non pas sans raison puisque les victimes sont de plus en plus nombreuses à faire part de leur amère expérience face à des individus qui se font passer pour leurs banquiers et les amener à effectuer des opérations avec leur carte bancaire.

Ces derniers temps, la perspective de changer de banque peut paraitre une évidence pour certains consommateurs. Simplement parce qu’ils estiment que leur compte n’est désormais plus à l’abri des pratiques frauduleuses faisant de nombreuses victimes.

En se faisant passer pour des conseillers bancaires, ces malfrats parviennent en effet à piéger leurs cibles amenées à leur insu à effectuer des transactions. Ainsi, la technique de spoofing ou d’usurpation d’identité est revenue à la charge en s’acharnant sur les utilisateurs de carte bancaire.

De quoi, inciter la Banque de France et d’autres organismes comme l’UFC-Que Choisir à faire appel à la vigilance face à un risque qui peut coûter plusieurs milliers d’euros.

L’usurpation d’identité comme stratégie

Les fraudeurs utilisent des techniques de manipulation qui visent à amener leurs victimes à valider elles-mêmes les opérations frauduleuses.

C’est en cette phrase que Julien LaSalle, responsable du service de surveillance des moyens scripturaux auprès de la Banque de France résume la situation actuelle en ce qui concerne les pratiques frauduleuses. Celles qui font ravage auprès des utilisateurs de carte bancaire.

Concrètement, les individus malveillants utilisent la technique de spoofing pour amadouer leurs cibles. Puisque l’usurpation d’identité est ici la stratégie utilisée, inutile de préciser que ces malfrats se font passer pour des conseillers bancaires. Dans ce domaine, autant dire qu’ils ont découvert la meilleure parade pour déjouer les soupçons des plus prudents. Ce, en faisant sorte d’afficher à leur écran le numéro de téléphone de leur banque lors d’un échange téléphonique durant lequel le faux banquier :

  • Indique avoir repéré des mouvements frauduleux sur le compte bancaire ;
  • Demande à la cible de procéder à une validation de paiement dans le but d’empêcher ces opérations suspectes.

Concernant ce dernier point, il faut souligner que les malfaiteurs envoient un code de validation par SMS ou via un lien en espérant qu’en les utilisant, la victime effectue à son insu des opérations financières faisant perdre d’importantes sommes d’argent. À ce propos, la Banque de France a récemment fait savoir que dans l’ensemble, y compris la fraude à la carte bancaire, l’arnaque au paiement a fait 3,6 millions de victimes en 2021 pour un montant élevé à 644 millions d’euros.

L’heure est à la prudence

Il va sans dire qu’avec cette montée en force des arnaques au spoofing, le moment est venu pour redoubler de vigilance afin d’éviter le pire. En ce sens, la Banque de France est la première à faire appel à la prudence à travers Julien LaSalle préconisant :

Le refus de toute communication non sollicitée.

Julien LaSalle

Ainsi, la meilleure chose à faire est de raccrocher selon l’institution rappelant qu’en aucun cas, un vrai conseiller bancaire ne demanderait la validation d’un code via le téléphone. Ce qui devrait mettre la puce à l’oreille des consommateurs selon l’association UFC-Que Choisir indiquant que dans le doute, le plus prudent est de procéder à une vérification auprès de l’agence. Et d’ajouter que dans l’optique où le mal est fait, il est primordial de :

  • Contacter immédiatement la banque pour une opposition sur la carte bancaire et pour un éventuel remboursement et une surveillance renforcée ;
  • Signaler le méfait sur la plateforme gouvernementale Cyber-malveillance et le portail Pharos qui prendront en charge le traitement judiciaire de l’affaire.
Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top