Baisse et hausse tarifaire se conjuguent du côté des services bancaires en 2022

Une jolie femme au café effectuant des paiements en ligne.

L’Observatoire des tarifs bancaires (OTB) a récemment publié un rapport traitant le sujet sur les tendances des prix affichés par les banques opérant dans l’Hexagone pour la saison 2022. La note qui a permis de découvrir que la baisse tarifaire est bien au rendez pour certains services si d’autres ont emprunté la voie opposée.

Dans le cadre de ses études visant à mesurer l’évolution des tarifs bancaires du marché tricolore pour la période d’exercice de 2022, l’OTB a attendu que la grille tarifaire soit actualisée pour l’ensemble des établissements financiers. Après quoi, cet organisme rattaché au Comité consultatif du secteur financier (CCSF) a effectué une comparaison des prix affichés entre le 31 décembre 2021 et du 5 janvier 2022.

L’initiative permettant de découvrir que cette saison sera marquée par deux tendances qui pourraient inciter certains clients à changer de banque. La baisse du côté des services à distance contre de légères hausses pour les autres.

La pente ascendante pour certains services

En début d’année, l’association CLCV (Consommation Logement Cadre de Vie) a fait état d’une hausse de 2,5% des tarifs bancaires pour deux profils de clients sur trois. Un point de vue généralisé que l’OTB a éclairci dans son dernier rapport apportant plus de détail sur le sujet. Celui faisant état d’augmentations régulières, mais limitées pour certains services. À savoir :

  • La cotisation à une offre d’assurance perte ou vol des moyens de paiement affichant une croissance de 0,08% ;
  • Les virements en agence à 2,27%.

À l’Association de préciser :

Ces mêmes tarifs affichaient déjà des hausses entre le 31 décembre 2020 et le 31 décembre 2021, ce qui permet de constater des augmentations régulières sur certains services.

Dans le même sillage, l’OTB a fait savoir que le coût lié aux retraits déplacés a également progressé avec une moyenne estimée à 1,50 euro en janvier 2022 contre 1,22 euro en 2021 sur la même période. La baisse du nombre de retraits gratuits effectués dans un distributeur de billets autre que celui de l’établissement en serait la cause selon l’Observatoire indiquant que celui-ci est passé de 3,41 à 3,31 entre 2020 et 2021 pour se retrouver à 2,97 en ces débuts 2022. Et de préciser :

Au 5 janvier 2022, 11 établissements proposaient la gratuité illimitée de ce service, contre 12 auparavant.

La direction opposée pour les services à distance

Si certaines prestations ont emprunté une pente ascendante cette année, la situation est toute autre pour les services à distance prenant une direction opposée pour permettre à la Fédération bancaire française de faire état d’un certain équilibre en faisant valoir que :

Le rapport de l’OTB montre une très grande stabilité des prix, d’autant plus qu’on note une intensification des usages et la multiplication des services innovants mis à disposition des clients.

Dans les détails, cette baisse concerne les abonnements aux services de banque à distance comme le téléphone fixe, les SMS ou encore internet affichant une diminution de 3,90%. Une bonne nouvelle pour utilisateurs qui, en parallèle, peuvent continuer à profiter de la gratuité des virements et des prélèvements par internet ou encore de la stabilité des prix pour six autres catégories.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top