Des géants bancaires font la course pour devenir le détenteur des activités de titres de BBVA

Banque française Credit Agricole Building à Belgade.

Depuis que BBVA a annoncé sa décision de se séparer de ses activités de titres, les yeux sont rivés sur le marché financier de la péninsule ibérique. Simplement parce que cette offre n’a pas laissé de marbre des géants bancaires qui y voient une opportunité à saisir pour renforcer leur position dans ce domaine au niveau mondial.

D’ici peu de temps, les activités de titres de BBVA seront amenées à changer de banque pour se retrouver entre les mains de l’organisme financier qui aura la chance d’être sélectionné. Le fait est que BBVA n’a plus qu’à étudier les différentes propositions d’ores et déjà sur sa table selon une source proche du dossier notant que la prise de décision ne devrait plus tarder avec la reprise des enchères en ce mois de février.

Et d’après le quotidien « El Periódico de España » deux candidats français auront à rivaliser avec des acteurs spécialisés dans ce domaine en faisant principalement allusion à des enseignes nord-américaines. Soit, autant de géants bancaires motivés par l’effet levier de cette opportunité.

Les géants bancaires se bousculent

À titre de rappel, BBVA a prévu de se détacher de son pôle spécialisé dans les « securities services » qui conserve et administre quelque 80 milliards d’euros d’actifs. Et d’après « El Periódico de España », la cession de ces activités de titres permettra à l’enseigne de récolter près dans les 500 millions d’euros. Ce qui ne saurait tarder selon un proche du dossier indiquant que :

La sélection des candidats est en cours. Ce sera vite arrêté. Les offres indicatives sont déjà sur la table de BBVA.

Et ce n’est pas faute de le croire puisque ce ne sont pas les prétendants qui manquent d’autant qu’en y regardant de près, il serait facile de conclure qu’il s’agit d’une course dédiée aux géants bancaires spécialisés dans les activités de titres. La présence de BNP Paribas et de Crédit Agricole à travers leur filiale respective que sont BNP Paribas Securities Services (BP2S) et Caceis en est déjà une preuve, alors qu’il faut également y ajouter des poids lourds comme :

  • Les Nord-Américains State Street, BNY Mellon et Royal Bank of Canada ;
  • L’espagnol Cecabank.

Et d’après les analystes, la compétition promet d’être rude d’autant que pour sa part, BBVA n’a pas prévu de leur faciliter la tâche en exigeant une étroite collaboration de la part de son nouveau partenaire qui devrait également l’épauler dans son activité de gestion d’actifs.

Une aubaine à ne pas manquer

D’après les analystes, cette bousculade pour devenir le détenteur des activités de titres de BBVA est parfaitement justifiée pour ces géants bancaires y découvrant un levier majeur pour leur activité étant donné que :

C’est un marché à faible marge, la prime va à celui qui est capable de dégager des effets d’échelle.

De quoi permettre à ces observateurs de dire que :

Clairement, il y a un intérêt à consolider. Tous les grands acteurs du secteur sont engagés dans une course à la taille.

En devenant l’élu, chaque candidat aura en effet une chance de renforcer sa position dans ce type de marché si ce n’est que de prendre en exemple le cas de BP2S selon un responsable rattaché à ses services indiquant que :

Cette acquisition renforce notre solide position en Espagne, où nous sommes d’ores et déjà la première banque dépositaire pour les sociétés de gestion indépendantes.

Aboutissement similaire pour Caceis qui pourrait, alors ajouter ces métiers de conservation de BBVA aux activités de services titres de Santander en Espagne et en Amérique Latine.

Et les Nord-Américains ne sont pas en reste si ce n’est que d’énumérer State Street qui augmente ses chances de se trouver à la tête du marché mondial étant donné qu’il est actuellement positionné sur la seconde marche du podium après le rachat des activités de Brown Brothers Harriman à l’automne dernier.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top