Comment ouvrir un compte en ligne pour interdit bancaire ?

Ouvrir un compte en ligne pour interdit bancaire

Vous ne parvenez plus à ouvrir un compte bancaire auprès d’une banque « traditionnelle » ? Votre compte a été clôturé à l’initiative de l’établissement et vous voulez trouver une solution pour disposer à nouveau d’une carte bancaire et d’un compte avec un RIB ? Nous évoquons ici tous les aspects relatifs à l’interdiction bancaire, avec une liste de solutions que vous pouvez utiliser rapidement.

Qu’est-ce qu’un interdit bancaire ?

Le terme « interdit bancaire » désigne les personnes qui ont émis des chèques sans provision ou qui n’ont pas honoré plusieurs mensualités successives dues auprès d’un établissement bancaire (par exemple un crédit à la consommation ou un crédit immobilier).

En conséquence, leur nom est mentionné au Fichier Central des Chèques (FCC) ou au Fichier national d’Incidents de remboursements des Crédits aux Particuliers (FICP).

EssentielSurtout, les personnes sont frappées d’interdiction bancaire en plus du fichage auprès de la Banque de France. Cela signifie que lors de l’ouverture d’un compte ou de la demande d’un moyen de paiement, les banques sauront que des incidents ont eu lieu précédemment.

Elles seront ainsi en droit de refuser ce nouveau client. L’interdiction bancaire est une sanction dont la durée maximale est de cinq ans. Il est possible de ne plus être interdit bancaire avant ce délai si les dettes pour lesquelles l’inscription a été réalisée sont intégralement réglées.

Une interdiction bancaire n’est en aucun cas une interdiction totale d’utilisation de carte bancaire ou de possession d’un compte. Le droit au compte permet en effet à tous les clients de disposer de tels produits.

Toutefois, un interdit bancaire ne peut plus utiliser de chèques, et sera surtout dans une position de négociation plus compliquée avec les interlocuteurs bancaires.

Légalement, la banque peut décider de clôturer le compte de manière unilatérale ou restreindre l’accès aux moyens de paiement d’une personne frappée d’interdiction bancaire.

A Savoirne interdiction bancaire intervient à la suite de l’émission de chèques sans provision, si vous n’honorez pas certains paiements ou encore si vous êtes dans une procédure litigieuse avec des sommes importantes engagées. Il arrive parfois que des personnes ne soient pas au courant de leur interdiction bancaire.

ImportantSachez qu’il est possible de vérifier si vous êtes interdit bancaire ou non. Pour cela, consultez le fichier de la Banque de France. Vous devez vous rendre au guichet de la Banque de France dont vous dépendez avec une pièce d’identité et effectuer une simple demande.

Quelles banques en ligne acceptent les interdits bancaires ?

consultation banque en ligne

Vous êtes en situation de fragilité financière et vous cherchez une nouvelle banque qui accepte votre statut d’interdit bancaire ? Il est possible de se tourner vers les banques en ligne et les néobanques.

La procédure de souscription est simple et rapide, et vous pouvez obtenir des moyens de paiement à autorisation systématique qui vous empêcheront de vous retrouver de nouveaux en situation débitrice.

EssentielParmi les banques en ligne et les néobanques, certaines vous permettent de disposer d’une carte de paiement internationale, mais également d’effectuer des paiements ou de recevoir de l’argent, le tout gratuitement.

C’est le cas par exemple avec la néobanque N26 (voir ci-après), qui n’impose pas de conditions de revenus, et n’exige pas non plus de dépôt minimum. Aucun découvert n’est autorisé, mais cette offre a le mérite d’être gratuite.

Les néobanques constituent une solution qui vous permet de disposer d’un compte simple et sécurisé, avec une consultation du solde restant en temps réel grâce à votre application mobile. Vous n’avez pas de risque d’émettre de paiement sans provision (pas de chéquier parmi les moyens de paiement proposés).

Le compte bancaire en ligne de Carrefour, C-zam, peut lui aussi être une bonne solution. Il s’agit d’un compte bancaire qui vous coûtera cinq euros à l’ouverture puis un euro par mois. Vous disposerez d’un RIB et d’une carte bancaire pour effectuer vos paiements pour un coût très modique.

Autre solution, le compte Nickel. Vous pouvez acheter l’accès à ce compte chez la plupart des buralistes. Ce compte bancaire s’active en quelques minutes et se recharge grâce à des versements que vous effectuerez directement chez le buraliste ensuite. Impossible de vous retrouver à découvert, ce qui évite la création d’une nouvelle dette.

Comment procéder à l’ouverture d’un compte en tant qu’interdit bancaire ?

ouverture d’un compte en tant qu’interdit bancaire

Ouvrir un compte bancaire lorsque l’on est frappé d’interdiction, cela peut relever du parcours du combattant. En effet, la plupart des établissements bancaires traditionnels ne seront pas très ouverts à l’idée de vous donner accès à un compte, votre profil étant jugé à risque. Mais alors, comment faire ? Vous devez utiliser ce l’on nomme le « droit au compte ».

Oui, malgré votre interdiction bancaire, vous avez le droit de solliciter l’ouverture d’un nouveau compte auprès de la banque de votre choix. Si l’établissement auprès duquel vous effectuez votre demande refuse, il doit notifier sa réponse par écrit avec une lettre de refus.

Ensuite ? Si vous multipliez les refus de la part des établissements bancaires, vous avez le droit de vous tourner vers la Banque de France pour obtenir de l’aide.

En lui faisant parvenir les différentes lettres de refus ainsi que des pièces justificatives, la Banque de France pourra vous apporter une réponse et vous aider dans vos démarches. Elle a en effet le pouvoir de désigner directement un établissement bancaire qui devra obligatoirement mettre à votre disposition un compte.

Voici la liste des pièces justificatives à prévoir pour faire valoir votre droit au compte.

  • Une ou plusieurs attestation(s) de refus d’ouverture de compte.
  • Un formulaire d’octroi de droit au compte, à télécharger directement sur le site de la Banque de France.
  • Une pièce d’identité en cours de validité.
  • Un justificatif de domicile.

Les néo banques une solution pour les interdits bancaires ?

Une solution émerge pour les personnes avec le statut d’interdit bancaire : se tourner vers une néobanque. Avec une gestion totalement à distance, reliée à une application mobile, ces banques digitales n’imposent pas de critères d’accès trop exigeants.

consultation auprès des néobanques

ImportantSurtout, l’utilisation des fonds est simple et sécurisée, vous empêchant de créer des dettes. Trois néobanques en particulier doivent retenir votre attention. N26 (que nous avons déjà évoqué précédemment), Revolut et Anytime.

N26 : cette banque en ligne allemande, créée en 2013, accepte les interdits bancaires puisqu’elle n’est pas soumise au droit français. En y adhérant, vous pouvez bénéficier d’une carte bancaire MasterCard totalement gratuite. Ouvrir un compte se fait en moins de 10 minutes, et vous pouvez suivre chaque opération en temps réel grâce à des notifications.

En clair, ce compte permet de gérer son budget et d’éviter de vous retrouver à découvert (les paiements sont refusés si le solde n’est pas suffisant). On apprécie en particulier les outils de gestion associés au compte N26. Il est notamment possible de définir des plafonds de dépenses, de bloquer votre carte de manière temporaire ou encore de programmer une épargne régulière.

EssentielRevolut : cette banque anglaise est également une bonne alternative pour les personnes en situation d’interdiction bancaire. Vous pouvez créer votre compte sans minimum de revenus. L’offre standard est gratuite et vous permet de disposer d’une carte bancaire internationale. L’application est intuitive et permet de gérer son budget aisément.

On remarque une option intéressante qui permet d’économiser l’arrondi de chaque dépense réalisée par carte et de l’épargner dans un « coffre » virtuel.

Anytime : cette néobanque ne propose pas d’offre gratuite, l’accès à un compte bancaire débute à partir de 9,50 €. On retrouve une vraie simplicité d’utilisation, et notamment parmi les options incluses un dépôt de chèque gratuit. Une alternative à considérer malgré des frais fixes importants.

Quelles alternatives pour les interdits bancaires ?

recherche d'alternatives d'interdit bancaire

Terminons notre tour d’horizon des solutions si vous êtes interdit bancaire en évoquant le cas des cartes prépayées. Les cartes bancaires prépayées sont des cartes rechargeables via des espèces, des virements bancaires ou encore des prélèvements.

Il s’agit de cartes Visa ou MasterCard, qui ne sont pas reliées à un compte bancaire. En clair, en étant titulaire de cette carte bancaire prépayée, vous disposez d’un montant à utiliser selon votre guise, sans aucun découvert possible. La carte prépayée est une excellente solution pour une personne en situation d’interdiction bancaire.

  • Au moment de l’achat de cette carte, aucune vérification n’est effectuée sur votre solvabilité ni même sur votre niveau de revenus. Vous n’avez pas à justifier de votre situation, et aucune information n’est à fournir au sujet de votre interdiction bancaire.
  • Avec votre carte bancaire prépayée, vous disposez d’un IBAN. Vous pouvez ainsi facilement domicilier vos salaires ou percevoir divers versements (prestations sociales, aides, paiement de proches, etc.).

EssentielAttention, il existe une limite à ce système. Les cartes bancaires prépayées ne sont pas gratuites. Il vous faudra en effet régler une cotisation mensuelle ou annuelle. Il peut également vous être demandé de payer des frais pour inactivité ou encore des frais pour certaines transactions en particulier (virement international, retrait au guichet). Pensez à consulter les conditions tarifaires et les détails de ces offres avant de vous engager.

 

 

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque
back top