L’épargne immobilière encore trop peu utilisée par les Français

Disposer de placements sécurisés, qui permettent de préparer la retraite, de nombreux Français le souhaitent. Le problème, c’est que les produits d’épargne réglementés les plus classiques ont vu leurs rendements être sérieusement rabotés depuis des mois. Le Livret A (0,75%) en est un bel exemple, avec une décollecte en progression continue. Il existe pourtant des solutions d’épargne qui offrent de bonnes conditions de sécurité, mais restent encore méconnues des ménages. SCI, SCPI, OPCI ? Ces solutions d’épargne immobilière constituent souvent un placement à fort potentiel, mais un manque d’information réel est observé, limitant leur portée.

L’épargne immobilière, un sujet méconnu des épargnants français

43% des Français considèrent ainsi être mal ou très mal informés en matière d'épargne, selon le Baromètre PERIAL-Opinion Way de l'épargne immobilière publié fin 2015.

En matière d’épargne immobilière (SCPI, OPCI, foncières) ce constat d’un manque d’information est encore plus marqué. À peine un tiers des sondés connaissent une des formes de l’épargne immobilière, et 3% possèdent un produit de ce type… On perçoit bien ici tout le travail de pédagogie nécessaire à réaliser pour amener les Français à diversifier leur épargne et à ne plus se contenter de produits qui profitent d’une généralisation de leur distribution, mais sont peu rémunérateurs ! Car en opposition au timide 3% de produits d’épargne immobilière possédés, n’oublions pas que la France compte plus de 60 millions de Livret A !

Les différentes formes de l’épargne immobilière

Pour bien saisir ce qu’est l’épargne immobilière, et comment celle-ci peut devenir un placement financier adapté à votre situation ou à celle de vos proches, définissions les différentes formes qu’elle peut prendre. Contrairement à un investissement immobilier classique, réalisé directement, il ne s’agit pas ici d‘acheter des biens, mais plutôt des participations dans des entreprises / fonds qui gèrent des investissements immobiliers.

Trois grandes formes d’épargne immobilière existent :

  • les SIIC (Sociétés d’Investissement Immobilier Cotées) ;
  • les SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier) et les OPCI (Organismes de Placement Collectif en Immobilier) ;
  • les OPCVM immobiliers.

Quelles différences entre ces différentes formes ? Chacune possède des contraintes en matière de fiscalité, des règles qui encadrent les placements et le versement des dividendes.

C’est en analysant selon votre profil de risque et le degré de liquidité voulue que votre choix devra s’effectuer.

Les SIIC, cotées en bourse, sont par exemple exposées à des fluctuations de la valorisation importantes, tandis que les OPCI, qui peuvent investir dans l’immobilier mais aussi dans d’autres secteurs, permettent des performances élevées, mais un niveau de risque accru. Chaque forme a ses forces, et ses limites.

L’épargne immobilière séduit les jeunes, et les ménages les plus aisés

L’épargne immobilière est perçue par plus d’un Français sur deux pour être une synthèse de l’immobilier et de l’épargne et ils sont 50% à juger que l’épargne immobilière est le produit retraite par excellence.

Baromètre PERIAL.

Deux catégories d’épargnants semblent plus sensibles à l’épargne immobilière. Les plus jeunes (moins de 35 ans) mais aussi les ménages les plus aisés. La sécurité et la rentabilité, deux avantages fréquemment cités au sujet de l’épargne immobilière, justifient cet intérêt. Mais il existe un vrai besoin d’information et d’explication autour de l’épargne immobilière… les atouts, une fois exposés, incitent en effet à une réallocation d’une partie de l’épargne disponible au profit de l’épargne immobilière.

Les avantages de l’épargne immobilière

Quels sont ces atouts ? Pourquoi la pierre-papier (terme qui désigne les placements financiers avec l’immobilier comme support, tels que les SCPI, OPCI, SIIC, SICAV) est-elle une forme d’épargne à considérer ? Plusieurs grands points forts sont à noter :

  • À l’instar d’autres placements financiers, l’investissement indirect dans l’immobilier via des produits d’épargne est très facile d’accès. La souscription de parts ou actions peut se faire très rapidement, sans démarches lourdes ou interlocuteurs multiples à rencontrer ;
  • L’épargne immobilière est une bonne façon de diversifier une partie de son épargne. Un peu de livret d'épargne réglementé, un peu d’actions, un peu d’assurance-vie… Chacun gère son épargne à sa façon, et les placements immobiliers permettent de varier le portefeuille ;
  • La gestion est simple. Bien souvent, via la souscription au travers d’un établissement bancaire, une gestion clé en mains est proposée. Les investissements sont réalisés à votre place ;
  • L’épargne immobilière peut constituer une source de revenus potentiels une fois à la retraite, ou même bien avant. Les revenus peuvent en effet être récurrents ou versés sous forme de capital, selon les besoins.
Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque
back top