Les Français privilégient de plus en plus les moyens de paiement alternatifs

ticket de paiement par carte bleu

Les transformations digitales dans le secteur bancaire et l’évolution des moyens de paiement affectent la majorité des Français. Interrogé lors du Maddy Keynote 2019, le député Pierre Person s’est exprimé sur le développement des techniques de paiement en France tout en s’ouvrant sur les initiatives gouvernementales face aux innovations technologiques.

En Europe, l’émergence des différents moyens de paiement et le développement de la technologie relative à la finance deviennent davantage importants. Le député Pierre Person a donné un aperçu des potentialités de la France en matière de paiements électroniques.

Lors d’une interview, il a abordé de nombreux sujets, dont la perception des Français des moyens de paiement alternatifs, le positionnement de la France sur ce point comparé aux autres pays de l’Union européenne, les dispositions prises par l’État concernant ces points et bien d’autres sujets.

D’après lui, le pays dispose de tous les atouts pour s’imposer dans le domaine des moyens de paiement alternatifs.

Le retard de la France dans le domaine peut être rattrapé

D’après le député, la France est en retard par rapport à plusieurs pays européens dans l’utilisation des nouveaux moyens de paiement. Malgré l’apparition de solutions innovantes (paiement mobile ou sans contact), une partie de la population préfère encore effectuer ses achats en liquide.

De plus, de nombreux règlements et des contraintes fiscales strictes découragent les investisseurs. Sans ces derniers, il est difficile de mettre en place un système adéquat.

Le retard de la France dans le domaine des moyens de paiement alternatif est dû au fait que le gouvernement met en place plus de législations pour prévenir les risques technologiques que pour privilégier les innovations. Avec l’émergence de nouvelles mesures comme la loi Pacte ou le PLF 2019, la situation devrait changer.

Afin de faciliter la mise en place des moyens de paiement alternatifs, l’État doit prendre des mesures. Il devrait miser sur l’avenir et faire en sorte que tous les Français aient accès aux paiements digitaux. La popularisation de l’intelligence artificielle devrait également faciliter la transition vers la transformation digitale des moyens de paiement.

De nombreux Français se tournent vers le e-paiement

En Europe, les Français font partie de ceux qui privilégient encore les paiements en espèce. Selon les estimations, le recours au cheque dans le pays correspond à trois quart de ce que l’on trouve dans l’Union européenne. Malgré cela, les transactions par carte bancaire augmentent et les paiements en ligne ou mobile se popularisent.

Grâce à l’apparition d’Internet et l’émergence croissante du e-commerce, la monnaie électronique prend son essor. Le gouvernement doit donc s’adapter en accompagnant l’évolution technologique, en assurant la sécurité des clients et en transformant les risques potentiels en opportunités.

Pour démocratiser les paiements alternatifs, l’État doit offrir aux consommateurs des outils pratiques et faciles à utiliser assurant la transparence des transactions financières. D’après Pierre Person, une monnaie numérique serait la solution contre les crises comme celles de 2018.

Toutefois, de nombreuses zones en France ne disposent pas encore d’Internet et plusieurs personnes n’ont pas les connaissances nécessaires pour utiliser les moyens de paiement alternatifs. Il faut donc régler ces points pour que les Français puissent tous utiliser le e-paiement sans souci.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top