Une concurrence rude dans le secteur bancaire avec le virage numérique

une personne connectée

Lorsqu’il est question d’ouvrir un compte bancaire, les usagers ont désormais l’embarras du choix, à un point tel que certains pourraient vouloir consulter des comparateurs pour prendre une décision. Comment les acteurs du secteur gèrent-ils la concurrence ? En tout cas, les établissements bancaires en ligne tendent à attirer de plus en plus de clients.

Tout comme les autres secteurs d’activité, la banque est touchée par la révolution numérique. En même temps, les établissements sont contraints de s’adapter aux nouveaux modes de consommation. Résultat : les nouveaux clients ne cessent d’augmenter au détriment des agences physiques comme l’indique une étude du cabinet Deloitte.

Actuellement, le nombre d’agences s’établit à 36 500 unités, ce qui fait 2 300 locaux de moins qu’en 2010. Celles qui restent tentent de réorienter leur stratégie de fidélisation. Il n’empêche que la plupart des enseignes en ligne doivent encore relever de nombreux défis pour espérer un jour talonner les groupes historiques. Explications.

Réorganisation du fonctionnement des agences physiques des banques traditionnelles

Les horaires non flexibles des agences bancaires peuvent décourager plus d’un. Certains manquent de temps tandis que d’autres ne souhaitent pas passer leur temps libre dans les files d’attente. En conséquence, le quart des consommateurs ne franchissent la porte de leur agence qu’une seule fois dans l’année.

Ainsi, certains acteurs se réorganisent de manière à ce que les clients puissent y passer après avoir achevé leur journée de travail. Pour souscrire certaines offres dont les assurances et les crédits, les analyses de Deloitte révèlent que 45 % des consommateurs préfèrent se rendre directement en agence. Les démarches y afférentes sont particulièrement complexes.

Maintes banques choisissent de restreindre leur réseau et de se concentrer sur leur filiale en ligne pour séduire de nouveaux clients (80 %). Par exemple, le Crédit Mutuel Arkéa compte sur son enseigne digitale Fortuneo tandis que Boursorama est rattachée à Société Générale.

Les clients des enseignes digitales sont satisfaits mais le modèle d’affaires doit être rentabilisé

ImportantSelon un rapport du gendarme bancaire français, les établissements bancaires à distance totalisent plus de 4,5 millions de clients. À en croire l’étude réalisée par Deloitte publiée le 19 septembre dernier, 50 % des Français pensent à réaliser des économies, comme le permet la banque en ligne. Si les frais sont moindres (voire inexistants), nombre de services et de produits tels que les cartes bancaires sont distribués gratuitement.

Les ouvertures de compte pourront encore augmenter, car le niveau de satisfaction des clients demeure plus important que chez les banques traditionnelles. D’ailleurs, la banque digitale du groupe Société Générale enregistre plus de 2 millions d’usagers.

En dépit du nombre de clients détenus, les banques en ligne doivent se donner les moyens pour assurer leur rentabilité, sachant qu’une diminution des coûts implique une réduction des recettes. Sauront-elles maîtriser les dépenses liées à l’acquisition de nouveaux clients comme l’illustrent les primes d’ouverture de comptes ?

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top