Fraude sur les chèques : une hausse de +20 % en un an en France

Un homme en train d’écrire la somme d’argent sur son chèque bancaire.

Bien qu’il soit délaissé au profit d'autres modes de paiement jugés plus modernes, le chèque est aujourd'hui celui qui enregistre le plus de fraudes. Les chiffres publiés par l’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement (OSMP) dans son dernier rapport ont révélé une explosion des cas de fraude au chèque en 2019.

Près de 540 millions d’euros détournés en 2019

Cartes bancaires, chèques, virements, prélèvements… Tous les moyens de paiement scripturaux font l’objet d’opérations illégales de différents types. Les fraudes ont progressé de +13 % sur un an. Plus de 1,180 milliard d’euros ont été dérobés, pour environ 7,5 millions de transactions.

Même s’il continue de perdre en popularité France (-9 % par an), le chèque a toujours sa place dans les habitudes de paiement notamment dans le cadre des transactions aux sommes conséquentes, bien supérieures à la limite des cartes bancaires. Il demeure l’outil de règlement d’achats le plus utilisé pour les escroqueries.

ImportantPire, les opérations illégales réalisées par chèque ont enregistré une augmentation de +20 % en un an et concernent près de 540 millions d’euros.

D’après les calculs des spécialistes, elles représentent 46 % de l’ensemble des fraudes aux moyens de paiement dans l’Hexagone, avec un taux de fraude estimé à 0,066 % (autrement dit, les fraudeurs détournent 1 euro pour chaque 1 510 euros payés par chèque).

Une sécurité renforcée pour les autres modes de paiement scripturaux

D’après le rapport de l’OMSP, le taux de fraude sur les méthodes de paiements autres que le chèque reste constant à 0,040 %. Malgré les failles dans les systèmes de sécurisation et l’ingéniosité des fraudeurs, les opérations locales restent assez sûres, qu’elles soient effectuées via les solutions technologiques (sans contact) ou qu’il s’agisse de transactions de proximité. Les opérations à l’international sont cependant plus exposées ainsi que les paiements à distance.

Le taux de fraude pour les cartes de paiement s’est maintenu à 0,064 %. Si l’arnaque sur les virements a un peu augmenté, son taux de fraude demeure le moins élevé (0,0006 %) parmi les moyens de paiement existants. Il est au même niveau que celui des opérations sur les prélèvements (0,0006 %) qui a fortement reculé.

Le paiement sans contact par carte a le vent en poupe, boosté par la crise sanitaire. Conséquence, l’utilisation des espèces a chuté tandis que le nombre de retraits aux distributeurs automatiques a diminué de manière significative.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top