Les Français bons derniers en éducation financière en Europe

points d'interrogation

En 2017, une étude de l’assureur Allianz classait la France en dernière position d’un classement concernant dix pays en Europe et concernant la culture financière de ses ressortissants. Plus récemment, une nouvelle enquête de la Banque de France confirme ces difficultés à faire intégrer aux Français une culture économique et financière, et pointe du doigt les conséquences de ces lacunes.

Les sujets financiers, mal connus des Français

Connaissez-vous les effets de l’inflation sur votre portefeuille ? Savez-vous calculer des taux d’intérêt ? Si vous répondez positivement à ces deux questions, vous faites partie des rares Français à maitriser des notions économiques de base.

ImportantEn effet, deux tiers de la population française estime avoir un niveau moyen ou faible concernant les thématiques financières. Une proportion très importante, qui fait frémir la Banque de France. A l’inverse, ils sont seulement 17% à considérer avoir une connaissance élevée des sujets économiques.

Les lacunes en termes d’éducation financière sont considérables : 61% des Français ne maitrisent pas l’effet de l’inflation sur leur pouvoir d’achat ou ne comprennent le calcul d’un intérêt sur un placement. De même, 51% d’entre eux sont incapables de définir ce qu’est un crédit renouvelable, produits qu’on leur propose pourtant très souvent en magasin...

Et au-delà des notions de base, les Français estiment manquer d’informations pour les aider à gérer leurs finances personnelles. Ils ne sont que 27% à considérer pouvoir obtenir des renseignements utiles et fiables pour comprendre les débats économiques et les grandes questions financières.

Une préoccupation centrale pour la Banque de France

Ce faible niveau des Français, et surtout la faible estime qu’ils ont quant à leurs connaissances financières inquiète la Banque de France, qui met les bouchées doubles pour pallier ces lacunes.

Elle a créé, dans cet objectif, une direction de l’éducation financière, en décembre 2018. Cette structure complète la mission qui lui a été attribuée depuis le début de l’année 2017 : planifier la stratégie d’éducation économique, budgétaire et financière de tous les Français et faire en sorte qu’ils améliorent leurs compétences et connaissances – théoriques et pratiques - en la matière.

Des lacunes à double tranchant

Si la Banque de France prend ce sujet à bras le corps, c’est que la connaissance des sujets financiers, économiques et budgétaires est un véritable atout pour la gestion des finances personnelles, mais également, de manière plus large, pour l’ensemble de l’économie française.

En effet, si les Français se considèrent globalement de faible niveau, ils connaissent tout de même, pour la plupart, la base des concepts économiques et budgétaires nécessaires à la vie en société. En revanche, certains concepts financiers plus difficiles à maitriser sont quasiment inconnus du grand public et des responsables de petites entreprises ou des entrepreneurs.

La relation entre risque et rendement, la diversification des risques, les risques de liquidité… Autant de sujets mal appréhendés, et qui sont pourtant essentiels pour mener une activité professionnelle. Pour la Banque de France, en effet, une personne qui maitrise les concepts financiers - et en particulier les différents risques économiques - pourra prendre de meilleures décisions pour son business que celle qui ne connait pas le sujet.

Si le manque de culture financière peut faire passer à côté d’opportunités, il peut surtout entrainer des décisions de gestion inadéquates, potentiellement lourdes de conséquences pour les petites entreprises. D’où l’importance de s’informer et de prendre en considération les sujets financiers.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top