Les fintechs commencent à empiéter sur les plates-bandes des banques privées

capture écran du site Alpian

Jusqu’ici, les banques privées, ces établissements réservés à une élite fortunée, ne se sentaient pas vraiment concernées par l’avènement fulgurant des néobanques. Ces derniers faisaient surtout concurrence aux banques de détail. Mais avec l’apparition d’Alpian, la donne est sur le point de changer. Les néobanques commencent désormais à faire les yeux doux aux clients aisés.

Alpian, une fintech pas comme les autres

Avec la révolution numérique, les banques « Nouvelle Génération » se sont multipliées à grande vitesse. La tendance était aux start-ups, ces entreprises dont la spécialité est de tirer le meilleur des outils technologiques pour réussir dans un domaine donné (banque, assurance, etc.). Les fintechs représentaient donc le nouveau modèle de banque, allant jusqu’à menacer la pérennité des acteurs traditionnels.

Alpian fait partie de ces fintechs. Mais elle risque de ne pas figurer dans la même liste que ses homologues lorsque les particuliers procéderont à une comparaison de néobanque. En effet, la nouvelle néo-banque va marquer un bouleversement, puisqu’elle est la toute première néobanque privée.

La jeune pousse ne diffère pas des autres start-ups, elle a eu besoin d’un incubateur, en l’occurrence le groupe bancaire Reyel, un acteur majeur dans l’univers des banques privées. Le projet d’une néo-banque privée a germé il y a maintenant un an et demi.

Important Lorsque ses activités débuteront officiellement, Alpian ciblera exclusivement une clientèle aisée (dont la fortune est supérieure ou égale à 100 000 francs suisses). Mais contrairement au groupe, elle s’adressera plus particulièrement aux jeunes.

À terme, lorsque la jeune pousse aura attiré davantage d’investisseurs par l’intermédiaire des tours de table, le groupe Reyel ne devrait plus détenir qu’une participation minoritaire au sein de son capital.

Qu’est-ce qu’elle va proposer ?

Alpian est aujourd’hui dans l’attente de l’obtention de sa licence bancaire. Elle prévoit un début d’activités dans le courant de la première moitié de l’année 2021.

Son offre, destinée aux jeunes fortunés donc, comprendra entre autres, la gestion de portefeuilles. Alpian disposera de son application mobile dédiée, laquelle lui permettra plus facilement d’entrer en contact et de maintenir le lien avec ses clients.

Pour le moment, la néo-banque se limite au marché suisse, aucune expansion éventuelle à l’international n’ayant été évoquée.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top