Les sociétés technologiques asiatiques à la conquête du marché bancaire

une femme devant un écran

En Asie, le succès des géants du numérique inspire de nombreuses entreprises œuvrant dans le domaine de l’Internet. Elles se positionnent aujourd’hui comme des concurrentes des banques traditionnelles sur le secteur du prêt à la consommation. Elles sont aidées par une réglementation favorable et par l’intérêt des consommateurs pour les services dématérialisés.

Essor des banques en ligne soutenues par les sociétés technologiques

Important Profitant de l’ouverture du marché bancaire, les startups asiatiques se lancent, soutenues par des sociétés technologiques.

Elles marchent sur les traces des firmes chinoises Alibaba et Tencent, qui font figure de pionnières avec leurs applications de paiement numérique.

Bien que le phénomène soit récent, son essor est très rapide. En comparaison, en Europe et en Amérique du Nord, l’évolution est plus lente, et les jeunes pousses sont majoritairement accompagnées par les fonds de capital-risque.

Pour les entreprises asiatiques spécialisées dans les services sur Internet, leur plateforme facilite l’intégration de l’offre bancaire en complément des activités existantes.

Ces nouveaux acteurs virtuels accélèrent l’accès à un compte et aux services rattachés en évitant le déplacement auprès d’une agence et les différentes formalités administratives. De plus, l’éventail de produits prévu est large, des cartes de crédit aux assurances en passant par les prêts personnels et les solutions d’épargne.

Un nombre croissant de licences bancaires octroyées aux « pure players » asiatiques

À Hong Kong, l’autorité de régulation du marché financier a accordé une licence à quatre banques en ligne et étudie quatre autres demandes. Elle bouleverse ainsi l’ordre établi, HSBC et Standard Chartered étant depuis des années les leaders incontestés dans la ville.

En Corée du Sud, deux établissements en ligne ont obtenu leur licence, dont la Kakao Bank, connue pour son application de messagerie, Kakao Talk, numéro un au pays. Grâce à sa technologie d’intelligence artificielle, sa clientèle bénéficie d’un système d’assistance automatisé extrêmement performant. Ce qui explique sans doute qu’elle ait séduit 8,9 millions de clients en mars.

Et ce ne sont pas les seuls pays asiatiques concernés par le mouvement. D’autres groupes technologiques à Taïwan et en Malaisie souhaitent devenir des « pure players » pour diversifier leurs activités.

Fort intérêt des consommateurs pour l’offre des banques en ligne

L’engouement des professionnels et des consommateurs pour les services financiers en ligne s’explique par la place de choix que les services web et mobiles occupent dans le quotidien des personnes.

Les ménages sont pour leur part plus nombreux que dans les autres régions du monde à se dire prêts à miser sur l’offre bancaire des entreprises technologiques. Un sondage Bain Research révèle ainsi que plus de 9 consommateurs indiens et chinois sur 10 adopteraient ces banques sur Internet. En France et aux États-Unis, ce taux n’est que de 51 % et 75 % respectivement.

Rapprochement entre les banques traditionnelles et numériques

Le changement constitue une menace de taille pour les enseignes historiques, qui commencent à réduire la taille de leurs réseaux de succursales, qui avait pourtant représenté pendant longtemps un atout essentiel.

Depuis 2015, le Fonds monétaire international a noté une diminution de l’ordre de 1 à 7 % du nombre de succursales bancaires dans plusieurs pays d’Asie, dont la Corée du Sud, Hong Kong, le Japon, la Malaisie, et la Thaïlande. En comparaison, dix ans plus tôt, cet indicateur avait augmenté de 8 %.

Pour rester dans la course, certaines grandes banques opèrent un rapprochement avec leurs nouveaux compétiteurs. C’est le cas de StanChart Hong Kong, membre d’une coentreprise titulaire d’une licence bancaire avec Ctrip (réservation de vacances en ligne), et PCCW (télécommunications).

Pour la présidente de la nouvelle banque numérique, l’écosystème constitué par ces sociétés aux métiers très différents améliore l’accès à leur offre bancaire.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top