Les tarifs proposés par les banques de réseaux varient fortement selon les régions

Des pièces de monnaies avec des cartes bancaires

Une plateforme de comparaison des tarifs bancaires a mis en lumière les écarts de prix au niveau des différentes régions de l’Hexagone. L’enquête sur les banques traditionnelles révèle que les prix peuvent également varier au sein d’une région, et même au sein d’un réseau bancaire. D’un point de vue global, les régions bretonnes et normandes affichent les tarifs les moins chers du marché, quel que soit le profil du client.

Dans certaines régions du Sud-Est de la France, les prestations offertes par les banques de réseaux à la jeune clientèle sont 13 % plus chères que celles dispensées sur le reste du territoire. L’écart de tarif est de l’ordre de 8 % pour la clientèle privilégiée, contre 9 % pour les clients de profil « classic ».

C’est ce qui ressort d’une étude réalisée par un comparateur français de tarifs. Toujours est-il que la différence de prix entre les régions peut concerner les enseignes bancaires d’un même groupe.

C’est notamment le cas de certaines banques mutualistes comme la Banque populaire. Sans mentionner les banques digitales, l’usager peut clairement réaliser des économies, pouvant aller jusqu’à 300 euros, en consultant les comparatifs de prix.

À chaque profil son établissement bancaire

Il est difficile de choisir sa banque quand on souhaite ouvrir un compte dans un établissement classique, d’autant plus que les disparités existant au niveau régional sont flagrantes. Les tarifs changent pour tous les profils (jeune, classic, premium), et ces variations de tarifs s’observent même au sein des groupes bancaires.

En effet, les profils sont déterminés en fonction des revenus des clients (600, 1800 et 3 800 euros). Et la carte de paiement (carte visa à débit immédiat, carte visa à débit différé et carte Premier) employée par les usagers des banques est aussi prise en compte.

Quand les banques mutualistes ne s’accordent pas sur le prix des offres

Les banques issues du même réseau n’affichent pas toujours les mêmes tarifs. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, cette tendance est aussi constatée chez les enseignes mutualistes. Le montant du frais bancaires prélevé par le Crédit Mutuel du Maine en cas d’incident bancaire est bien différent de celui indiqué dans la grille tarifaire de la caisse du Nord Midi-Pyrénées.

Concernant le profil « premium », la différence de prix en général s’élève à 34 % entre les deux agences. De même, si on prend l’exemple de la Corse, les frais imposés par le Crédit Agricole aux alentours des Alpes du Sud s’avèrent 40 % plus chers que ceux du Nord de la France.

Les banques situées dans l’Ouest de la France parmi les moins chères

En général, les régions de l’Ouest se classent en tête de liste quant aux banques régionales les plus attractives. Par exemple, les jeunes clients déboursent en moyenne 99,53 euros de frais bancaires en Normandie.

Les clients « premium » doivent s’acquitter de 261,89 euros de frais tous les ans en Nouvelle Aquitaine. La région Pays de la Loire, en revanche, constitue l’endroit idéal pour la clientèle « classique », avec un tarif moyen de 182,01 euros.

Après avoir choisi la région la plus intéressante en termes de tarifs, on peut encore comparer les prix proposés par les diverses banques de la région en question. En Normandie par exemple, la Banque régionale d'escompte et de dépôts (BRED) est 320 % moins chère que la banque qui porte le slogan « la banque qui me ressemble », pour le même profil « jeune ».

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top