Les frais de succession prélevés par les banques continuent de flamber

billets euros

Lors du décès d’un client, la banque facture des frais de succession. Selon notre étude annuelle basée sur les tarifs de 115 établissements, leur montant varie fortement d’une banque à l’autre pour le même travail. Pis, ils ont même augmenté de 3,8% entre 2017 et 2018, soit une hausse bien supérieure à l’inflation…

Ce type de frais bancaire est assez peu connu du grand public. Et pour le trouver, il faudra éplucher les conditions tarifaires de chaque banque pour trouver la ligne qui concerne les frais de succession. Une étape fastidieuse qui passe à la trappe pour de nombreux consommateurs.

ImportantPourtant, si la question de leur montant peut sembler un peu lugubre, mieux vaut se la poser de son vivant pour ne pas voir votre compte amputé de frais de succession trop élevés au moment de sa mort.

Des frais de succession qui varient de 75 à 450 euros selon la banque

Au total, les frais de succession représentaient plus de 120 millions d’euros en 2017. Une somme importante à mettre en perspective avec les 600 000 décès comptabilisés par l’INSEE cette année-là. Et il est des banques qui enfoncent un peu plus le clou que d’autres sur le montant qu’elles prélèvent.

En se basant sur une succession simple (15 000 euros, réglée en moins de 6 mois), nous constatons que les tarifs font le grand écart ! Allianz Bank facture ainsi 450 euros quand le Crédit Agricole Nord Est n’en facture que 75 ! Une différence de tarif difficile à expliquer.

Etonnamment, ce sont deux assureurs qui font payer le plus cher les successions : Axa Banque et Allianz Bank facturent chacun 450€. De même, le Crédit Coopératif (310€) et la Banque Postale (240€), à l’image « sociale », sont sensiblement plus chères que la moyenne

Maxime Chipoy, Responsable de Meilleurebanque.

Et les banques en ligne, très compétitrices quand il s’agit de frais de tenue de compte, se retrouvent pour les frais de succession parmi les banques les plus chères. Boursorama, Fortuneo et ING Direct facturent forfaitairement 300 euros, soit une note deux fois plus élevée que chez BforBank qui prélève 150 euros. Une facture qui s’allège cependant, relativement, quand les successions sont plus élevées.

Frais de succession : la descente aux enfers

En plus d’observer des disparités injustifiées entre les banques, notre étude révèle que certaines n’hésitent pas à relever, très fortement, le montant des frais de succession. En moyenne, les banques ont relevé les frais de succession de 3,8% en un an, frais qui ont bondi de près de 30% depuis 2012.

Il semblerait donc que nous assistions à une flambée de ce type de tarif bancaire depuis quelques années. Rares sont celles qui ont baissé leurs frais (par exemple : Banque Populaire Méditerranée, Banque Populaire Aquitaine Centre Atlantique, Crédit Agricole Crédit Maritime Littoral Ouest).

Ainsi, en plus de pratiquer le tarif le plus élevé, Allianz a augmenté ses frais de succession de +198% entre 2012 et 2018 ! Axa Banque, deuxième banque la plus chère pour cette prestation, les a fait progresser de 29% ! Le LCL a mené la même politique avec +119% ! La MACIF affiche la plus importante progression avec + 275% !

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top