La pauvreté menace davantage la population française, surtout les seniors

Un couple âgé ayant des problèmes d'argent

Les chiffres annoncés dans le 11ème baromètre ipsos SFP, publiés le jeudi 14 septembre 2017 sont alarmants. 37% des Français ont affirmé avoir déjà vécu dans une situation de pauvreté. La progression de cette précarité a augmenté de 2% en un an. D’autant plus que les personnes âgées de plus de 60 ans sont les plus concernées.

Selon l’Insee, le nombre de Français qui sont actuellement dans la pauvreté s’élève à 9 millions. Un chiffre soutenu par le Secours populaire qui dénonce que cette situation est préoccupante. En effet, 1 Français sur 3 a déjà connu la pauvreté tandis que plus de la moitié de la population est sur le point de le devenir.

Malgré la remontée de la situation économique du pays depuis ces derniers mois, plusieurs résidants semblent ne pas suivre la même tendance. La majorité (84%) de ces personnes sont pessimistes concernant l’avenir financier de leurs enfants, et 55% d’entre eux sont des seniors.

Leur inquiétude vient du fait qu’ils sont les plus vulnérables face à la précarité. L’association constate d’ailleurs une hausse de 50% des personnes âgées se présentant auprès de ses permanences d’accueil.

La proportion des Français en difficulté budgétaire augmente davantage

Le sondage annuel du baromètre ipsos SFP, réalisé fin juin auprès d’environ 1 300 personnes a été publié jeudi 14 septembre. Il a montré que la pauvreté augmente davantage, et les chiffres communiqués sont alarmants. Près de 1 Français sur 5 rencontre actuellement des difficultés financières.

11% de la population ont du mal à vivre sereinement jusqu’à la fin du mois, 8% vivent dans une situation de plus en plus difficile. 45% d’entre eux sont des femmes, des salariés avec des catégories professionnelles modestes, des non-bacheliers et perçoivent moins de 1 200 euros par mois.

À noter qu’en France, une personne seule est jugée pauvre si son revenu mensuel est inférieur à 1 113 euros, le SMIC étant de 1 143 euros. En 2016, ce seuil de pauvreté a été chiffré à 1 068 euros, soit 45 euros de plus en un an et 100 euros de plus en 10 ans.

Et l’écart entre le SMIC et ce dernier se réduit davantage : 36 euros cette année contre 75 euros l’an dernier. D’après l’enquête, seuls 3% des Français actifs peuvent réaliser des économies chaque mois.

L’association Secours Populaire a d’ailleurs constaté que les demandes d’aides ont augmenté cette année de 15 à 50%. 34% des sondés peinent à s’acquitter de leur loyer, de leurs impôts ou de leur prêt immobilier.

Afin de pouvoir gérer leurs budgets, ils sont contraints de délaisser les activités jugées superflues, notamment les vacances et les activités culturelles. Faute de moyens, la santé des 39% de la population est laissée pour compte. 15% ont renoncé à acheter leurs médicaments, 28% ont besoin de consulter un spécialiste, 29% à acheter des lunettes ou des lentilles et 37% à acquérir des prothèses dentaires.

Près de la moitié des seniors sont affectés par la fragilité financière

Le Secours populaire est préoccupé par l’augmentation de la difficulté financière des individus de troisième âge. L’année dernière, par exemple, sur les 14 552 personnes aidées par l’association du Gard, 822 sont âgées de 60 à 69 ans. De plus, les demandes d’aides, qui viennent particulièrement des femmes, auprès de l’association ont progressé de 50%.

49% des seniors craignent de vivre dans la pauvreté tandis que 34% ont déjà connu cette situation. En effet, 46% de ces personnes âgées arrivent tout juste à boucler leurs fins du mois et 13% vivent avec un découvert bancaire. 37% d’entre eux (dont 15% sont des femmes) perçoivent un revenu mensuel inférieur à 1 200 euros.

Ils sont alors obligés de reprendre une activité malgré leur âge avancé, afin de compléter leurs maigres revenus. Parmi ces modestes populations, 40% ne peuvent pas se procurer une alimentation saine, consistant à faire trois repas par jour.

À cause de leur budget limité, ils se disent incapables d’affronter la hausse des prix des produits de première nécessité, des charges liées au logement ainsi que de l’énergie. 39% d’entre eux se privent même des suivis sanitaires.

Ils sont, par exemple, 42% à avoir renoncé à acheter des prothèses dentaires, 31% des lunettes et 19% à se rendre auprès d’un médecin traitant. Ces difficultés ont grimpé de 5% par rapport à 2016.

L’accès aux loisirs est devenu négligeable pour 36% des seniors enquêtés, de même que les vacances, 32% ne peuvent pas s’en permettre. 32% d’entre eux ont également du mal à s’acquitter de leurs impôts et 35% ont une difficulté à faire face à leurs dépenses en énergie.

Les Français s’inquiètent sur l’avenir de leurs progénitures

Face à la situation actuelle, il est difficile de prévoir un meilleur avenir pour la future génération. 84% des Français pensent que leurs enfants seront exposés à davantage de risques d’être plus démunis qu’eux. 47% des personnes sondées observent même un risque beaucoup plus élevé. Plus de la moitié de ces parents préoccupés sont des seniors (55%).

En effet, ils vivent constamment dans une situation de crainte et d’angoisse à cause de la restriction de leurs budgets. Pour 57% des Français, la seule perspective d’un imprévu pouvant entraîner une dépense les inquiète. 58% d’entre eux redoutent l’idée qu’un de leurs proches devienne dépendant physiquement et financièrement, et que cela s’ajoutera à leurs charges.

Quant aux seniors, 56% d’entre eux craignent leur propre dépendance étant donné qu’ils sont déjà apeurés de ne pouvoir venir en aide à leurs progénitures au cas où ces derniers auront besoin de soutien financier.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top