Robinhood connait un essor incroyable, mais les professionnels doutent encore

capture ecran du site Robinhood

Robinhood a réalisé une performance record durant la période estivale, un succès amorcé depuis le mois de mai dernier. La fintech se retrouve désormais dans la cour des grands, mais certains professionnels du secteur n’ont pas pu s’empêcher d’exprimer leur appréhension quant à la viabilité de la société de trading.

La fintech Robinhood a franchi un cap et commence à s’imposer comme un acteur majeur du secteur du courtage. Malgré le fait qu’elle ne soit pas cotée en bourse, les analystes estiment sa valorisation à plus de 10 milliards de dollars. Cela a valu à la société de la Silicon Valley d’obtenir le qualificatif de « décacorne », un gage de sureté pour les particuliers lorsqu’ils ont recours à un comparatif néobanque.

Ce succès monstre se reflète dans les résultats de la fintech sur les quatre derniers mois. En effet, durant cette période, Robinhood a réussi l’exploit de réaliser trois levées de fonds, pour un total de collectes frôlant le milliard de dollars.

Les secrets de la réussite de Robinhood

La performance exceptionnelle de la jeune pousse s’explique en partie grâce à leur nouvelle collaboration avec D1 Capital Partners. Il est à savoir que ce nouveau partenaire est un acteur majeur du secteur financier, la société vient également de s’allier à TransfertWise, une fintech britannique.

L’été aura réussi à Robinhood, ses résultats ont constitué l’une des meilleures performances jamais enregistrées par une Startup sur cette période. Leur dernier tour de table l’a notamment permis de percevoir 200 millions de dollars supplémentaires, pour un cumul de plus de 800 millions de dollars depuis le mois de mai. Cette prouesse lui a également valu de se hisser au summum du courtage et être considéré désormais comme un acteur majeur du secteur.

La large gamme de produits de Robinhood pourrait également expliquer ce succès, la fintech propose tout autant des actions que des monnaies numériques.

Cette performance est bien au-delà des espérances de l’enseigne établie dans la Silicon Valley. En effet, lors de la dernière série F où elle avait réussi à collecter 300 millions de dollars, la direction présageait une valorisation de la société à 8,6 milliards de dollars. Or, actuellement, elle s’est consolidée à hauteur de 11,2 milliards de dollars.

Fort de ce succès, la compagnie prévoit une introduction en bourse très prochainement, une ambition d’autant plus surprenante quand on sait que leurs activités ne s’étendent pas encore en Europe. Toujours est-il que cela n’est qu’une preuve de plus de leur essor spectaculaire.

Robinhood est-elle réellement viable ?

En dépit de ces résultats, certains professionnels du secteur ne considèrent pas encore Robinhood comme une fintech viable, leur modèle économique intrigue notamment. Elle est calquée sur celle de Revolut et N26, obligeant la fintech américaine à attirer des dizaines de millions de clients pour avoir un équilibre économique. Et malgré les 13 millions d’utilisateurs que compte actuellement son application mobile, il semble que cela ne soit pas encore suffisant.

La Startup financière n’a d’ailleurs pas encore détaillé ses résultats, ses dirigeants ont seulement annoncé que la compagnie avait réussi à atteindre les 180 millions de dollars de revenus lors du deuxième trimestre, sans indiquer le niveau de pertes.

De plus, Robinhood compte de nombreux détracteurs. Ces derniers reprochent notamment à la compagnie d’inciter implicitement les utilisateurs à effectuer de grosses dépenses. En effet, les critiques vont bon train quant à l’interface de l’application remplie de couleurs et de boutons encourageant les comportements compulsifs. Une affaire avait notamment fait des émules aux États-Unis. Un jeune utilisateur de 20 ans s’était donné la mort après une suite d’opérations de trading non concluantes lui faisant ainsi enregistrer un solde négatif de plus de 730 000 dollars.

La plateforme de courtage a alors dû lancer une campagne de ressources éducatives pour décourager les attitudes compulsives. Un programme qui lui a réussi et qui lui a permis de gagner 250% de trafic en plus sur l’application.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top