Revolut tente de séduire les épargnants américains avec un taux de 5 %

capture ecran du site Revolut

Alors que les grandes banques aux États-Unis ont été contraintes de réduire les taux d’intérêt sur les comptes d’épargne pendant la crise du coronavirus, Revolut choisit la stratégie inverse. La fintech britannique vient d’annoncer l’application d’un nouveau « bonus » de 4,5 % en plus du taux d’intérêt annuel de base pour les épargnants américains.

Un taux de 5 % sur l’épargne, mais sous conditions

Le « bonus » accordé par Revolut correspond à un taux annualisé calculé quotidiennement et versé chaque mois.

Important Les utilisateurs titulaires de comptes Premium et Metal, qui coûtent respectivement 10 $ et 17 $ par mois, bénéficieront d’un taux de 5 % sur leurs économies.

De leur côté, les clients des offres standards ont droit à un taux de 4,75 %.

À 5 %, le taux proposé par la néo-banque est nettement supérieur au maximum de 0,83 % offert par la banque en ligne Vio. Selon le site de finances personnelles Bankrate,

Il est plus de 50 fois plus élevé que la moyenne nationale, laquelle se situe à 0,09 %.

Revolut est associée à la Metropolitan Commercial Bank, un établissement prêteur sous réglementation fédérale, qui détient les dépôts des clients en son nom. Mais au lieu de percevoir des intérêts par le biais de prêts, Revolut affirme qu’il va payer le bonus de 4,5 % directement à partir des revenus générés par les frais facturés aux marchands chaque fois qu’un client utilise sa carte. Pour rappel, ces frais d’interchange constituent 63 % de ses revenus.

Une stratégie de conquête pour compenser les pertes

Un porte-parole explique que

Le modèle est conçu pour inciter les clients à utiliser la carte de Revolut comme principal outil de paiement afin de bénéficier du taux maximum.

Il faut dire que de manière générale, les néo-banques peinent à convaincre les consommateurs de les utiliser comme compte principal.

Fondée en 2015, Revolut affiche une valorisation record en Europe, à 5,5 milliards de dollars après un nouveau tour de table en 2020. Mais sa croissance rapide a entraîné de lourdes pertes. Pour l’exercice 2019, elle a ainsi enregistré un résultat négatif de 106,5 millions de livres sterling (137,4 millions de dollars), soit plus du triple des 32,9 millions de livres perdus en 2018.

L’entreprise s’est lancée aux États-Unis en mars, et malgré le confinement, y a séduit plus de 15 000 clients. Toutefois, elle est loin des millions d’utilisateurs de grandes institutions comme Citi et JPMorgan, et même de ses concurrentes Chime et l’Allemand N26 (respectivement 8 millions et un demi-million d’utilisateurs).

Des offres « alternatives » plus rentables que celles des banques traditionnelles

Important L’offre de Revolut est assortie de restrictions, notamment le fait que les intérêts supplémentaires s’appliquent uniquement sur le montant total dépensé au cours du mois précédent, et non sur le solde du compte.

Malgré cela, les experts en finances personnelles estiment que

Les banques en ligne sont actuellement préférables aux établissements traditionnels en matière de rendement de l’épargne.

La Réserve fédérale a en effet réduit les taux d’intérêt proches de zéro cette année dans le but de soutenir une économie ravagée par la crise du Covid-19.

Ils conseillent aux épargnants de comparer les offres du marché, y compris celles des fintechs, afin de bénéficier des meilleurs taux. Ils recommandent néanmoins de vérifier qu’il s’agit d’une institution sérieuse et réglementée.

 

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top