Finom se lance sur le marché des néobanques pour pros, un secteur déjà bien rodé par Shine et Qonto

capture ecran du site Finom

On constate aujourd’hui de plus en plus de néobanques se tournant vers le BtoB, avec des services spécialement destinés aux PME. Un nouvel assaillant compte d’ailleurs se lancer à l’assaut de ce marché, il s’agit de Finom, une banque en ligne pour les professionnels, créée par les anciens fondateurs de Modulbank.

Les néobanques connaissent un succès monstre ces dernières années grâce, entre autres, à leurs services en ligne. D’ailleurs, une deuxième vague de services 100 % digitaux est annoncée : ceux dédiés aux professionnels.

Un secteur en plein essor en ce moment. En effet, selon les résultats de l’enquête de Klein Blue, un cabinet spécialisé du marché de l’assurance et de l’assurance, on dénombre actuellement une quarantaine de néobanques BtoB en Europe. Sur ces quarante banques de dernière génération, dix opèrent en France. L’on peut notamment citer Shine et Qonto, qui regroupent à eux deux, plus de 170 000 clients comme le relate les articles sur les sites comparatif néobanque.

De nombreuses fonctionnalités

Le BtoB est la dernière trouvaille des néobanques. Plusieurs banques 2.0 se sont lancées à l’assaut de ce nouveau marché en France, dont Revolut qui devrait faire face à un nouveau concurrent en la personne de Finom. À savoir, cette fintech a été créée par les anciens fondateurs de Modulbank, une banque en ligne russe dédiée aux PME françaises. Il faut dire que ces derniers ont choisi l’Hexagone pour lancer leur affaire.

L’offre de Finom inclut l’ouverture d’un compte courant plus des cartes virtuelles et physiques. La néobanque propose également un service de cashback permettant aux sociétaires de bénéficier de 0,25 % de remise pour les paiements par carte.

Ces derniers peuvent aussi retirer des espèces allant jusqu’à 2 000 euros par mois partout en Europe, en plus d’un outil d’émission et d’envoi de factures. À l’instar de la majorité des banques en ligne BtoB, Finom n’est pas habilité à accorder des prêts. Olivier Binet, responsable de Finom en France, souligne à ce sujet que :

Ce n'est pas vital pour nous au démarrage, mais cela fait partie des questions que nous nous posons.

Olivier Binet.

Merci aux concurrents

Finom est encore nouveau sur le marché, mais elle compte bien s’y imposer grâce notamment à ses concurrents. À Olivier Bénet de souligner :

Il est difficile d'arriver après Shine et Qonto, mais c'est aussi une chance. Le travail d'évangélisation a été fait. C'est plus facile de s'adresser à cette population.

Olivier Binet.

En outre, Shine et Qonto ont permis aux Français de se familiariser avec le service des néobanques professionnelles, le concept ne sera donc pas nouveau pour eux. En attestent les 1 000 entreprises françaises qui ont déjà souscrit à l’offre de Finom, qui a d’ailleurs décidé de les récompenser en leur faisant bénéficier d’un compte pro gratuit à vie.

Le coût des abonnements de la banque en ligne BtoB varie en fonction du nombre des usagers, mais le tarif est généralement compris entre 6,99 et 129,9 euros par mois.

Il est à noter que la néobanque ne possède pas encore de licence bancaire, c’est pourquoi elle a dû s’associer à Treezor, une fintech rachetée par la Société Générale en 2018. Cette collaboration va aussi permettre à Finom d’offrir des Iban français, un critère indispensable pour pouvoir effectuer des prélèvements.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top