Quand les innovations contribuent à la bancarisation et à l’inclusion financière

Une jeune femme tenant sa carte de crédit en utilisant son ordinateur pour faire un payement en ligne

Partout dans le monde, les acteurs du secteur bancaire proposent une myriade d’initiatives afin de favoriser l’inclusion financière des populations locales. Ils s’efforcent par ailleurs de relever les défis propres à chaque région, comme le renforcement de la bancarisation, la facilitation de l’accès au financement, etc. Ainsi, les solutions proposées offrent souvent des pistes intéressantes pour l’avenir des banques.

L’accès aux services bancaires s’avère parfois problématique pour les consommateurs de certaines régions de la planète. Dans ces pays, l’usage des téléphones portables et d’Internet tend souvent à se démocratiser plus rapidement que les produits bancaires. La banque mobile a alors permis de faciliter l’accès de la population aux services financiers, même dans les zones les plus reculées.

Aujourd’hui, les banques des marchés émergents vont plus loin. Elles ont adopté des systèmes de distribution originaux pour se rapprocher des clients potentiels. Dans tous les cas, l’idée consiste à améliorer le côté accessible et pratique des banques.

Des exemples à suivre

L’accélération de l’inclusion financière dans le monde se répercute positivement sur les consommateurs. En plus de simplifier leur quotidien, cette situation leur permet en effet de fructifier plus efficacement leurs actifs. Concernant les entrepreneurs en particulier, l’obtention de financements pour lancer leur activité ou améliorer leur productivité devient plus facile.

Dans ce contexte, les banques ont toutefois intérêt à s’affranchir du modèle économique européen afin de concevoir des solutions pouvant convenir à l’écosystème local. Le cas de Société Générale illustre parfaitement ce propos.

Face à cet enjeu, le groupe bancaire a créé « Lab Innovation Afrique » pour détecter les concepts les plus prometteurs et surtout adaptés au continent africain. Il collabore avec de nombreuses startups dans cet espace de réflexion.

L’absence d’offre bancaire classique dans certaines régions procure une certaine latitude aux startups, aux Fintechs et autres acteurs du secteur financier. En effet, tout reste à faire dans les pays à faible taux de bancarisation, voire sans réseaux bancaires. De ce fait, les banques comme les jeunes pousses peuvent travailler d’emblée sur un concept spécialement pensé pour cet environnement.

À titre illustratif, l’Afrique compte plus de téléphones portables que de comptes bancaires. Logiquement, le paiement par SMS y rencontre un énorme succès, séduisant des milliards d’usagers. Cela dit, ces innovations obligent les acteurs du secteur à prendre des dispositions adaptées pour assurer la qualité et la sécurité du service, notamment contre les fraudes.

Selon les spécialistes, les pays européens devraient tirer profit de ces nouveaux modèles ayant fait leurs preuves en Asie, en Afrique ou encore en Amérique du Sud. En s’y inspirant, ils pourraient résoudre leurs propres problématiques. Les DAB multibanques seraient intéressants en France par exemple, pour rentabiliser ces services dans les zones rurales et éviter ainsi les déserts bancaires.

Des solutions adaptées au contexte

La faiblesse du taux de bancarisation dans certains pays est souvent liée à l’insuffisance de ressources financières, à l’analphabétisme et à l’inexistence de papiers d’identité. De fait, une personne sans pièce d’identité est d’emblée exclue du système bancaire classique. Les banques ont donc dû tenir compte de ces différents paramètres pour s’implanter dans ces régions.

En 2017, le nombre d’adultes non bancarisés dans le monde atteignait les 1,7 milliard selon les experts dans le domaine. Pourtant, les nouveaux outils technologiques se sont démocratisés rapidement et à grande échelle ces dernières années. De nombreux acteurs ont ainsi décidé de miser sur le téléphone portable pour accélérer la bancarisation de la population dans différentes régions de la planète.

À titre d’exemple, la société indienne Paytm développe un service de portefeuille numérique accessible via un smartphone. Adoptée par 300 millions d’usager, cette solution simplifie le paiement des factures. La Fintech propose également des épargnes, des crédits, des transferts d’argent entre particuliers…

Pour sa part, la startup brésilienne Nubank propose des offres bancaires via son application mobile depuis 2014. Revendiquant actuellement 12 millions de comptes actifs, elle commercialise des services à des prix abordables.

En ce qui concerne la catégorie de clients professionnels, les banques s’efforcent généralement de répondre aux besoins des différents profils. Ainsi, des startups ont lancé des offres spécifiques à destination des petits commerçants comme les gargotes, les marchands ambulants… Au Brésil, PagSeguro et IZettle, entre autres, proposent des terminaux de paiement mobile (ou mPOS pour mobile point of sale) à ces derniers.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top