Le confinement a incité certaines banques mobiles à assouplir les conditions de gratuités de leurs cartes

une personne avec sa carte bancaire

Le confinement a incité certaines banques mobiles à assouplir les conditions de gratuités de leurs cartes. Tout simplement parce que ces dernières sont conscientes que cette mesure sanitaire peut avoir des impacts sur les clients forcés de rester chez eux. Ce, en les exposant à des pénalités liées à la clause de non-utilisation de leur carte bancaire.

En tant que site comparateur, Meilleurebanque a récemment effectué une comparaison banque en ligne et néobanque pour le compte du journal Le Monde. Ce, en concentrant ses études sur la période de confinement durant laquelle, les Français étaient contraints de rester chez eux afin de limiter les risques de contamination du coronavirus.

L’occasion qui lui a permis de découvrir que ces banques mobiles ont démontré une certaine souplesse envers leurs clients en décidant d’adoucir leurs conditions. Du moins, en ce qui concerne les frais de non-utilisation des cartes bancaires en sachant que l’usage de ses outils de paiement a fortement diminué pour de nombreux utilisateurs si d’autres en ont même oublié l’existence.

La suspension temporaire des frais de non-utilisation était de mise

À titre de rappel, l’usage des cartes bancaires est, dans la plupart des cas, gratuit auprès des néobanques et des banques en ligne. Toutefois, cette gratuité est soumise à une condition, celle qui en exige un nombre minimum d’utilisations par mois moyennant des frais de pénalité.

Mais puisque la majorité des utilisateurs n’étaient pas en mesure de respecter cette exigence durant le confinement, de nombreuses banques mobiles ont jugé utile la suspension des frais de non-utilisation des cartes bancaires. À l’une des enseignes spécialisées dans ce domaine d’ajouter :

Nous avons conscience qu’il est difficile pendant cette période de réaliser des paiements, c’est pourquoi nous avons décidé d’annuler les frais d’inactivité.

Dans ce sens, l’on pourrait prendre en exemple certaines enseignes ayant suspendu les facturations pour :

  • Le mois de mars, avril et mai (Boursorma) ;
  • Avril (Fortuneo) ;
  • Le deuxième trimestre 2020 (BforBank).

Ainsi, tout indique que ces dernières ont adopté des mesures temporaires en notant que pour BforBAnk, la situation est quelque peu différente du fait que les frais appliqués pour sa carte Visa Premier sont calculés au trimestre. Tout cela pour dire que ses clients n’étaient pas trop affectés par le confinement. Ce qui ne l’a pas empêché d’appliquer la mesure de suspension pour avril, mai et juin.

Des solutions pérennes pour Orange Bank

Il va sans dire que pour la plupart des banques en ligne, l’assouplissement des frais de non-usage a été adopté temporairement. Ce qui n’est pourtant pas le cas pour Orange Bank qui a opté pour des solutions durables. À son directeur de préciser :

Ces nouveautés seront pérennes. Notre stratégie n’est pas d’acquérir le plus de clients possible, mais d’avoir des clients actifs et engagés.

Dans ce sens, l’enseigne a ainsi réduit le nombre minimum des opérations sur sa carte Visa ainsi que les frais de pénalisation en cas de non-usage. Soit, de trois jours à un jour et de 5 euros à 2 euros.

Et comme si cela ne suffisait pas, elle a également adopté une mesure supplémentaire en revoyant à la hausse son plafond de paiement mobile durant cette crise sanitaire pour permettre à sa clientèle de disposer à davantage de liquidité pour le rehausser à 1 500 euros contre 1 000 euros.

 

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top