La clientèle des banques digitales s’est diversifiée, plus qu’on ne le croit

Une jeune femme qui utilise les services d'une banque en ligne

Pour le plus grand nombre, les banques en ligne s’adressent essentiellement aux jeunes. Il est vrai que ces services bancaires en ligne sont prisés par cette génération Y, avide de technologies, d’évolution et d’innovations. Cependant, bien d’autres profils de consommateurs en sont friands, contrairement à ce qu’on l’on pouvait croire.

Les banques en ligne sont victimes de nombreux préjugés à l’heure actuelle. Beaucoup de personnes pensent qu’il s’agit d’institutions financières utilisées en majorité par des Franciliens, d’autres estiment que leurs offres sont principalement dédiées aux clients jeunes.

Il y a même ceux qui pensent que les banques en ligne ciblent les ménages les plus aisés. Alors, qu’en est-il vraiment ? Ces préjugés peuvent se montrer particulièrement résistants, si bien qu’il devient facile de les accepter.

Tentons alors d’analyser la clientèle de ces banques digitales, qui rencontrent un franc succès en France comme dans de nombreux autres pays dans le monde.

La banque digitale s’adresse-t-elle aux plus nantis ?

Bon nombre de personnes pensent que les banques en ligne s’adressent surtout aux ménages les plus aisés. Et pourtant, il ne s’agit que d’une impression. Déjà, ces organismes financiers ont établi des seuils de revenus assez bas, en contrepartie de l’accès à une carte bancaire gratuite. Si ING Direct demande 1 200 euros de revenus pour ce privilège, Boursorama et Hello Bank ! n’exigent que 1 000 euros.

La moyenne des revenus permet également de constater que les plus riches ne sont pas les plus nombreux à détenir des comptes auprès des banques en ligne. Par exemple, Boursorama a indiqué que le salaire annuel des 54% de sa clientèle se situe à plus de 25 000 euros.

Chez ING Direct, cette moyenne est de 30 000 euros par an. Quand on sait que le revenu moyen communiqué par l’Insee en 2015 est de 26 634 euros, on peut donc en déduire que les banques digitales sont davantage prisées par la classe moyenne.

Est-ce une banque qui s’adresse principalement aux jeunes ?

Il est vrai que le caractère disruptif de la banque en ligne facilite le parallèle avec une clientèle jeune. Dans les faits, est-ce que ce sont ces Millenials qui profitent le plus de ces services bancaires en ligne ?

A SavoirIl se trouve que la moyenne d’âge des clients chez Monabanq est de 39 ans, contre 38 ans chez Hello Bank ! et Boursorama. En clair, la clientèle des banques en ligne est composée de personnes âgées de 25 à 50 ans. Vous l’aurez compris, ce ne sont pas uniquement des personnes issues de la génération Y.

Quid des Parisiens et des Franciliens ?

Le troisième préjugé sur les banques digitales concerne les individus vivant en Île-de-France. Bien des personnes estiment que la clientèle de ces banques en ligne est composée en majeure partie par des Parisiens et des Franciliens.

En réalité, Monabanq compte 14% de Franciliens au sein de sa clientèle, contre 13% chez N26. Chez Boursorama, 20% de la clientèle viennent de l’Île-de-France. C’est ING Direct qui compte le plus de Franciliens au sein de sa clientèle, avec un taux de 36%.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top