Fidor Bank sera bientôt disponible en Algérie

logo de Fidor Bank

Le groupe BPCE projette d’élargir sa clientèle dans d’autres pays comme l’Algérie. Cet établissement profite de l’intégration de Fidor Bank à ses produits pour cette conquête outre ces nombreux utilisateurs déjà actifs sur le réseau. D’autant plus que le groupe bénéficie des placements et investissements de ses filiales pour optimiser ses revenus.

Banques populaires et Caisses d’épargne (BPCE), le géant bancaire mutualiste français remarque un recul sur ses bénéfices en 2017. Tout cela, malgré les marges bénéficiaires de 3,02 milliards d’euros enregistrés tout le long de l’année grâce à certains acteurs. Comptant des centaines de milliers d’utilisateurs, Fidor Bank s’intègre aux offres de ce groupe comprenant des réseaux coopératifs complémentaires.

Néanmoins, cette firme reste ambitieuse puisqu’elle prévoit de lancer sa plateforme et sa banque numérique en France et en Algérie dans les meilleurs délais. Le journal quotidien français les Echos cite des plans stratégiques bien définis par BPCE pour la conquête du commerce économique particulièrement axés sur le marché algérien.

Le chiffre d’affaires du groupe BPCE est en baisse

D’après les résultats de l’année dernière, ce deuxième acteur financier en France ressort un bénéfice net de 3,02 milliards d’euros.Selon un communiqué du groupe, ce montant présente un recul de près d’un quart par rapport aux chiffres d’affaires de l’enseigne de l’année précédente.

À savoir, cette entité regroupe deux acteurs bien distincts à la fois autonomes et coopératifs composés de 15 Banques populaires et de 16 Caisses d’épargne.

À 23,7milliards d’euros, le recul moyennant 2% sur les revenus du groupe est expliqué par la cession de titres Visa enregistrée par BPCE en 2016 pour près de 800 millions d’euros.

Toutefois, le soutien de Natixis, sa filiale d’investissement et de financement contribue à une progression s’élevant à près de 10% de ses revenus estimés à 9,5 milliards. Dans les détails, la signature s’est effectuée sur un bond de plus de 20% de son bénéfice net annuel à 1,7 milliard d’euros.

BPCE lance sa propre néobanque en Algérie et en France

Fidor Bank, lancée également au Royaume-Uni, a été créée en 2009 par Matthias Kröner, à Munich en Allemagne. Le groupe BPCE effectue le rachat de cette enseigne en 2016, pour en devenir l’actionnaire majoritaire, afin de compléter sa gamme de produits financiers notamment concernant spécialement focalisés sur le secteur des banques en ligne.

L’expérience avec Fidor Bank est plus spécifique étant donné que les usagers y sont encouragés à exprimer des idées et des conseils sur l’argent et les placements. Cette banque mobile compte 500 000 membres au sein de sa communauté et 200 000 clients actifs pour son réseau en Allemagne.

Pendant la présentation de son plan stratégique, BPCE annonce, par la voix de son président François Pérol, le lancement de sa plateforme en France pour la première partie de cette année. Ce qui sera ensuite suivie par la mise en place d’une banque digitale.

Selon le journal économique Les Echos, ce même projet numérique sera bientôt opérationnel en Algérie. Une activité qui sera représentée par la filiale locale Natixis.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 150 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top