Les solutions pour réduire les frais bancaires des associations de bénévoles

Ensemble de bénévoles

Auparavant, les établissements financiers accordaient des offres exceptionnelles aux comptes bancaires associatifs, notamment sur leur frais de gestion. Ces deux dernières années pourtant, les banques ont commencé à facturer quelques euros sur ces comptes si bien que les associations s’en plaignent. Les astuces pour réduire, voire même éviter ces sources de sortie d’argent !

Plus d’un million d’associations sont actives en France, rassemblant 13 millions de bénévoles. Quels que soient leurs objectifs, les banques leur ont toujours offert les frais de gestion de compte. La donne a cependant changé depuis un ou deux ans : un prélèvement d’un montant de 5 euros ou plus est effectué tous les mois sur les comptes associatifs.

Ce changement n’est pas accueilli favorablement par les associations, étant donné que leur statut n’occasionne aucune marge de profit. Plusieurs solutions peuvent être adoptées pour échapper à ses facturations, ne serait-ce que pour les diminuer. On citera entre autres le fait de négocier auprès de la banque ou de faire jouer la concurrence.

Des frais bancaires pouvant s’élever à 5 euros par mois

Animateurs d’atelier, coach du club de sport du quartier ou organisateurs événementiels en vue d’une collecte de fonds pour les enfants malades, ces bénévoles sont engagés auprès de nombreuses associations caritatives qui sont répandues dans le pays. Elles comptent, en effet, 1,3 million sur tout le territoire français, dont 73 300 créées entre septembre 2016 et août 2017.

Les associations de bénévoles ont fait l’objet d’un traitement exceptionnel auprès de leurs banques auparavant, car ces institutions financières ne facturaient pas la tenue de leur compte. C’est au cours de ces 2 dernières années que des prélèvements dans ce sens se sont opérés, à raison de 5 euros par mois. Il arrive même que la facturation dépasse 10 euros, le fait est que les banques sont à même d’imposer leurs propres tarifs.

Le prélèvement de ces frais bancaires pénalise les associations qui comptent chaque euro récolté par leurs activités. Le trésorier d’une association qui collecte des fonds pour les enfants malades se plaint que :

Même une dizaine d'euros, c'est beaucoup trop pour nous ! Nous reversons toutes nos recettes pour les enfants, nous nous faisons donner le maximum de matériel par des partenaires, nous sommes à l'euro près et là, subitement, alors que nous n'avions jamais eu de frais bancaires, on nous prélève près de 10 € par mois.

Quelques conseils pour bénéficier d’une offre exceptionnelle

Malgré les grilles tarifaires fixées par les banques, il est toujours possible d’obtenir un traitement de faveur, surtout quand les activités sont caritatives.

La solution la plus simple pour éviter ou réduire les frais de tenue de compte est la négociation. Il suffit de prendre rendez-vous avec son conseiller bancaire et de lui exposer sa situation, tout en précisant sa fidélité ainsi que l’état de son compte (compte associatif ou personnel) durant les années de collaboration.

À défaut de considération, le recours à la direction de l’agence peut s’avérer efficace quoique la suppression définitive des facturations ne soit pas garantie. La meilleure issue serait de voir la concurrence. En effet, dans le cadre d’une révision de tarif annuelle, les banques proposent des offres attrayantes à des clientèles cibles, notamment les associations. Il faut toutefois s’assurer de la stabilité des frais après les douze premiers mois de promotion.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top