Une levée de fonds de 80 millions d’euros en faveur de la néobanque Monzo

Capture du site de la néobanque Monzo

La société Stripe, spécialisée en paiement par Internet a suivi l’exemple d’Orange Digital Ventures, en finançant la startup bancaire Monzo. Cette jeune pousse, d’origine britannique, a pu récemment lever 80 millions d’euros. Elle ambitionne d’apporter une révolution dans le domaine des finances grâce à des offres et des services davantage compétitifs.

La néobanque Monzo a réussi une levée de fonds record en début du mois de novembre 2017. Grâce au financement des sociétés de renommée mondiale, telles que Stripe et Orange Digital Ventures, une levée de fonds équivalent à 80 millions d’euros a pu être organisée, en faveur de la jeune pousse britannique. Cette dernière est actuellement valorisée à 318 millions d’euros, et ambitionne de devenir « une alternative à la banque du passé ».

Comptant 500 000 utilisateurs, elle mise sur la compétitivité de ses services pour se démarquer, notamment la disposition gratuite d’une MasterCard, l’accès à une assistance permanente, les retraits et les virements gratuits.

La Fintech Monzo financée par plusieurs investisseurs de grande envergure

La startup Monzo a été fondée en 2015, sous le nom de Mondo, par Tom Blomfield. Ce dernier a également contribué au lancement de la Fintech britannique GoCardless qui est dédiée au prélèvement en ligne.

Au début de ce mois de novembre, Monzo a réalisé une levée de fonds deux fois supérieure au cumul des tours de table précédents, à raison de 71 millions de livres, l’équivalent de 80 millions d’euros. Cette levée dépasse de 5 millions de livres celle de Revolut, la Fintech du transfert de devises qui s’est transformée en néobanque.

Plusieurs investisseurs ont contribué au financement de la jeune pousse, par le biais des fonds de capital-risque, notamment le Goodwater Capital et même Michael Moritz, l’associé de l’entreprise Sequoia Capital. Monzo réussit également à convaincre la Fintech Stripe, qui se spécialise dans les logiciels de paiement dédiés aux startup.

À cette plateforme américaine, valorisée à plus de 9 milliards de dollars, s’est joint l’opérateur télécoms français Orange, avec son fonds de corporate venture (Orange Digital Ventures). Grâce à ce nouveau tour de table, Monzo serait actuellement valorisée à 318 millions d’euros.

Une nouvelle banque qui se veut très proche de sa clientèle

La licence bancaire complète de la startup Monzo ne lui a été octroyée de depuis le mois d’avril 2017. Cependant, elle compte déjà près de 500 000 utilisateurs (470 000 plus précisément). Ayant proposé une carte prépayée MasterCard à ses débuts, elle a mis, depuis juillet dernier, à la disposition de ses clients britanniques un compte courant. D’après TechCrunch, 20 000 utilisateurs en disposent à l’heure actuelle.

La jeune pousse veut apporter une révolution dans le monde des banques, grâce à des technologies innovantes telles qu’une assistance 24h/24 et 7j/7. Ce service consiste, par exemple, à communiquer en temps réel leurs dépenses aux utilisateurs, ou à intégrer dans une application mobile un tchat à grands renforts d’émojis. Elle mise également sur sa carte et sa tenue de compte gratuites. Monzo privilégie le service plutôt que la vente de ses produits financiers.

Le virement bancaire entre les utilisateurs de cette néobanque ne génère aucuns frais, alors qu’il est exécuté immédiatement. Les retraits à l’étranger sont également gratuits, à condition que l’opération ne dépasse pas 200 livres par mois. Son fondateur affirme que :

En réglant vos problèmes, en vous traitant équitablement et en étant totalement transparent, nous croyons que nous pouvons faire de meilleurs services bancaires.
Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top