Next International : les banques populaires lancent un clin d’œil aux PME de l’import-export

Carte mondiale avec les échanges import-exports

Dans le but de fidéliser les PME qui constituent le gros de sa clientèle, les Banques Populaires ont récemment lancé Next International, un dispositif d’accompagnement des PME à l’exportation. Le projet s’adresse aux entreprises de négoce international qui souhaitent accélérer leur croissance. Elle devrait contribuer à moderniser l’image de l’établissement mutualiste.

Demeurer la première banque des PME

Le projet Next International a été motivé par la volonté des Banques Populaires à conserver le titre d’interlocuteur privilégié des PME.

Nous sommes la première banque des PME, mais lorsque ces dernières grandissent, notre plus grande crainte est qu’elles nous quittent

, explique un haut responsable de Pramex International, la filiale dédiée à la gestion des filiales étrangères des PME-ETI du groupe BPCE.

Pour mettre au point le dispositif Next International, un partenariat avec Stratexio, un expert en audit, formation et mise en réseau de dirigeants à échelle locale, a été conclu. Ses experts en financement du négoce international ont été rebaptisés « experts internationaux ».

Le dispositif met notamment en avant les services de Pramex International, qui collabore déjà avec 700 filiales de petites et moyennes entreprises françaises à l’étranger. L’objectif étant de renforcer les offres de nos partenaires souligne André Lenquette, directeur général de Pramex International.

Abandonner « l’approche produits » pour établir une « proximité relationnelle »

L’établissement mutualiste réalise chaque année 25 000 opérations en lien avec l’import-export, pour ne citer que les crédits documentaires et les couvertures de change. À travers Next International, les Banques Populaires abandonnent une approche purement « produits » pour établir une « proximité relationnelle » avec les PME.

Pour son directeur du marché des entreprises, Christophe Descos, il s’agit d’un « projet de transformation culturelle ». Les Banques Populaires ne peuvent plus se limiter à effectuer des opérations bancaires et de l’import-export. L’établissement se doit d’accompagner sa clientèle. L’objectif affiché à fin 2017 étant de toucher 1 000 PME contre quelques centaines à ce jour.

Le réseau bancaire avait déjà lancé un dispositif analogue à l’adresse des entreprises innovantes en octobre dernier, sous la dénomination Next Innov. Dans le cadre de ce projet, 150 conseillers ont bénéficié d’une formation. Jusqu’ici, aucune communication n’a été réalisée sur le coût de ces deux dispositifs.

Pour rappel, le résultat brut d’exploitation des Banques Populaires a reculé de 12,6 % à 1,9 milliard d’euros en 2016, en raison notamment d’un effet de ciseau négatif entre l’augmentation des frais bancaires (1,8 % à 4,3 milliards d’euros) et le recul des revenus (3,1 % à 6,3 milliards d’euros). Le résultat net affiche pour sa part une progression de 1 % à 1 milliard d’euros.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 150 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

2017 2016
back top