Banque responsable : les français donnent leur avis

Couple de seniors travaillant ensemble.

Plus verte, sans actionnaires, avec des frais justes... voici, entre autres, les critères retenus par les Français pour juger qu’une banque est responsable. C’est ce que révèle un sondage pour le Crédit Coopératif, dans le cadre de la 3e édition de son Observatoire sur le sens de l'argent.

Les Français sont en quête de la meilleure banque : une banque honnête et verte où placer son argent, et ils sont exigeants. Le Crédit Coopératif vient de publier la 3e édition de son Observatoire sur le sens de l'argent. Il révèle notamment les arguments ayant le plus d’importance aux yeux des Français pour définir ce qu’est, selon eux, une banque responsable et durable.

En premier lieu, les Français attendent d’une banque responsable qu’elle ne place pas la recherche du profit avant les besoins de ses clients . Pour 40% des sondés (1), l’établissement bancaire doit afficher une politique tarifaire raisonnable et juste, sans chercher impérativement à réaliser une marge très élevée sur ce qui est vendu. Autre élément indispensable pour les sondés : Ils sont 37% à considérer que les collaborateurs devraient se contenter de leur vendre ce qu'ils pensent être dans leur intérêt.

Par ailleurs, une banque qui se veut éthique doit accorder de l'importance à plusieurs facteurs sociaux et environnementaux. Pour les Français, une banque responsable est avant tout une banque :

  • qui fait des investissements dans l’intérêt collectif (33%)
  • qui reste éloignée des paradis fiscaux (33%)
  • qui n'est pas dépendante de ses actionnaires (30%)
  • qui place l'écologie au cœur de sa politique et dans ses actes (26%)
  • qui exerce ses activités en accordant une place de choix à l’ancrage local et à la connaissance de son territoire (24%)
Je compare les offres bancaires

Agir pour l’environnement à travers sa banque

Dans un contexte d’urgence climatique et face aux inégalités sociales, les Français semblent bien conscients des enjeux liés à l'utilisation de leur argent par les banques.

Aussi, ils sont 86% à vouloir que leur argent ait pour but de favoriser le développement économique local et territorial. Pour 78% des sondés, il doit servir à agir en faveur de l'environnement et aussi à réduire les inégalités sociales. Enfin, pour 72% d’entre eux, les sommes gérées par la banque doivent participer au maintien de la paix dans le monde ainsi qu’au renforcement de la souveraineté de la France (66%).

(1) Sondage en ligne réalisé par Viavoice du 10 au 17 juin 2022 auprès d’un échantillon de 1 000 personnes, représentatif de la population habitant en France Métropolitaine âgée de 16 ans et plus. Représentativité assurée par la méthode des quotas appliquée aux critères suivants : sexe, âge, profession, région et catégorie d’agglomération.

Archives