Les banques traditionnelles misent sur le Cloud pour défier la concurrence digitale

nuage pour le cloud

La Deutsche Bank a récemment signé un partenariat avec Google pour optimiser la gestion de ses data sur le Cloud. Grâce à ce rapprochement, la banque allemande aura accès aux infrastructures et à l’expérience du géant américain dans le domaine. Elle envisage de concevoir de nouveaux produits financiers avec son partenaire, d’après Bloomberg.

Face à une banque en ligne ou une néobanque, les établissements financiers traditionnels sont souvent désavantagés sur le plan technologique. Ainsi, la Deutsche Bank cherche avant tout à combler ses lacunes en la matière en collaborant avec Google. Par ce partenariat, l’enseigne ambitionne également de se démarquer de ses concurrentes historiques et de surclasser les nouveaux acteurs digitaux.

Selon les spécialistes, l’avenir du secteur bancaire sera basé sur les innovations technologiques comme le Cloud, l’intelligence artificielle et le machine learning. La plus grande banque allemande a donc compris les nouveaux enjeux du marché financier. D’ailleurs, elle envisage de réinventer complètement les produits proposés dans le domaine.

Les enjeux du Cloud

Les banques classiques s’efforcent à leur manière de rattraper leur énorme retard par rapport à la nouvelle concurrence digitale. Le groupe Société Générale, par exemple, a récemment racheté la néobanque pour professionnels Shine afin d’étoffer son offre.

Dans l’ensemble, les acteurs du secteur bancaire sont désormais conscients de l’importance du Cloud pour leur avenir. Ainsi, ils sont impatients de voir la concrétisation du projet Gaia-X. Issu d’un partenariat franco-allemand, ce futur Cloud vise entre autres à restaurer la souveraineté technologique du Vieux Continent.

En effet, les Européens dépendent encore beaucoup des géants étrangers comme AWS (Amazon Web Services), Azure (Microsoft), Tencent ou Alibaba dans ce domaine. Or, comme l’a souligné le ministre français de l'Économie, relayé par le média spécialisé Siècle Digital :

Pour développer une voiture autonome, vous avez besoin d’un grand nombre de données sur la sécurité routière. Le fait de pouvoir facilement échanger des données entre constructeurs européens grâce à une infrastructure compatible comme Gaia-X peut donc considérablement leur faciliter la tâche.

Une excellente opportunité pour la Deutsche Bank

L’Europe souffre d’un retard considérable au niveau de la gestion de data et des nouvelles technologies en général. Les acteurs évoluant sur le continent développent pourtant de nombreux concepts à fort potentiel, à l’image d’EPI. Pour rappel, les 16 banques européennes participant au programme cherchent à terme à s’affranchir de Visa et de Mastercard.

En attendant Gaia-X, les opérateurs économiques européens doivent trouver des solutions immédiates et pragmatiques pour rester concurrentiels sur le marché international. La Deutsche Bank a justement privilégié cette approche pour accélérer la réalisation de ses différents projets dépendant du Cloud.

Par ailleurs, la banque ne veut plus se contenter de résister à la concurrence. Elle s’efforce ainsi de devancer les néobanques sur des segments définis, comme le marché des cryptodevises. Aujourd’hui, certaines enseignes comme Hush se démarquent par leur cryptocompatibilité.

Concrètement, elles proposent un portefeuille électronique compatible avec les principales cryptomonnaies et une gamme de services contextualisés. La banque allemande, qui prévoit de s’imposer sur ce marché, dispose désormais des moyens techniques nécessaires pour développer ce type d’offre grâce à son partenariat avec Google.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top