Les opérateurs économiques luxembourgeois redoutent les effets de la prolongation du télétravail

Collègues au bureau travaillant tout en portant un masque médical

Fin août, le Luxembourg a signé avec ses voisins belges et français les accords prolongeant le recours au télétravail. Les frontaliers allemands, quant à eux, restent soumis à la convention en vigueur actuellement avec l’Allemagne. Le travail à distance tend ainsi à s’installer sur la durée. Pourtant, cette situation implique des effets négatifs pour les travailleurs et les commerçants.

Le concept de banque à distance a pris une toute nouvelle dimension durant la pandémie de Covid-19. En effet, les clients sont habituellement les seuls à accéder aux services bancaires depuis leur domicile. Avec la généralisation du télétravail, les collaborateurs de la banque remplissent également leur mission depuis chez eux.

Dans l’ensemble, les consommateurs sont ravis de cette nouvelle organisation. Certains en ont notamment découvert les avantages durant le confinement. En revanche, les employés des banques commencent à ressentir les effets de l’isolement. Ils sont en effet habitués à travailler dans des open spaces avec leurs collègues, à échanger avec les clients, etc.

Une menace pour les commerces

De nombreux acteurs ont exprimé leurs inquiétudes concernant la prolongation du télétravail, à l’image de l’Aleba (Association luxembourgeoise des employés de banque et d’assurance). Cette dernière a notamment évoqué les inconvénients de ce dispositif pour les employés de banque. Certains problèmes, comme le sentiment de solitude, apparaissent en effet sur la durée.

L’Aleba s’inquiète également des conséquences du télétravail prolongé sur les commerces de proximité, les professionnels de la restauration… D’ailleurs, les faillites commencent à se multiplier face aux retombées néfastes de la crise sanitaire sur l’économie locale.

Ainsi, le travail à distance risque à terme d’accélérer la disparition de certaines activités. Comme l’a souligné le secrétaire général de l’Aleba, Laurent Mertz :

Il faut trouver des solutions pour éviter des drames sociaux et des pertes d’emploi massives, liés à une nette diminution de la consommation en lien avec le télétravail.

Laurent Mertz.

Les restaurateurs font partie des professionnels les plus touchés par l’absence de clients due au télétravail. Dans ce contexte de crise, ils sont nombreux à fermer définitivement au Luxembourg.

Un isolement problématique

Suite à l’annonce du prolongement du télétravail par le gouvernement, la plupart des opérateurs économiques luxembourgeois ont reconnu la nécessité d’une telle décision. Il s’agit en effet d’une des meilleures solutions pour assurer la sécurité des salariés en cette période de pandémie. Ce système permet également de protéger le grand public, notamment dans les secteurs recevant des clients comme la banque ou l’assurance.

Cependant, le télétravail comporte des inconvénients non négligeables pour les employés, surtout sur le long terme. Ce système se révèle potentiellement néfaste pour la santé psychologique des travailleurs. Les salariés de banque, par exemple, évoluent généralement dans des open spaces au quotidien. Pour des raisons sanitaires évidentes, ils ont tous basculé vers le télétravail durant la crise du Covid-19.

Ainsi, ces personnes habituées au contact humain se sont soudain retrouvées seules, tout en gardant un rythme de 40 heures hebdomadaires. Cette situation est gérable de manière provisoire, mais pas sur le long terme selon le secrétaire général de l’Aleba. Ce dernier note :

La solitude et l’isolement géographique commencent à peser sur le moral des troupes.
Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top