Les consommateurs européens utilisent de plus en plus les cartes de paiement au quotidien

USAGE CARTE BANCAIRE

Le nombre de DAB (distributeurs automatiques de billets) en Europe a baissé de 3,5 % l’an dernier. Désormais, il n’en reste plus que 310 000 sur tout le continent. Les analystes ont constaté, en parallèle, un élargissement de 8,1 % du parc de terminaux dédiés aux cartes bancaires. Ainsi, ce mode de paiement évince progressivement le cash.

Durant la pandémie de Covid-19, le recours au paiement par carte s’est accéléré en Europe. Cependant, la crise sanitaire a seulement contribué à généraliser une pratique déjà courante dans toute la zone euro. Les consommateurs apprécient notamment la praticité de ce système. Par ailleurs, les cartes de paiement sont plus faciles à obtenir depuis l’avènement des néobanques comme Revolut ou encore N26.

L’an dernier, les Européens ont effectué 48 % de leurs paiements par carte, soit 46,6 milliards de transactions sur 98 milliards. Le volume des opérations réalisées a donc augmenté de 12,3 % par rapport à 2018, selon les derniers chiffres de la BCE (Banque centrale européenne).

Des usages variant selon la région

Selon les analystes, les cartes bancaires sont redevenues populaires depuis l’apparition du paiement sans contact. Avant cette innovation, le volume des opérations sur les cartes avait même tendance à baisser. L’arrivée de la nouvelle génération de banques a également contribué à renforcer le recours massif au paiement par carte.

Quoi qu’il en soit, le mode de paiement privilégié des consommateurs varie sensiblement d’un pays à l’autre. Par exemple, le Portugal montre une grande prédilection pour les paiements par carte, avec un taux d’utilisation de près de 69 %. La Slovaquie, pour sa part, privilégie les virements qui représentent 41 % des paiements. Enfin, l’Allemagne opte plutôt pour les prélèvements, avec un pourcentage national de 45 %.

Le virement et le prélèvement sont d’ailleurs les deux modes de paiement préférés des Européens, juste après la carte bancaire. Ils ont respectivement totalisé 23 % et 22 % des transactions enregistrées par la BCE l’année dernière.

Un service pour les dépenses quotidiennes

Dans son dernier rapport sur les paiements, la BCE a mis en avant l’évolution remarquable du recours aux cartes en Europe. Le nombre de transactions a augmenté de plus de 12 % en un an. Les prélèvements et les virements connaissent également un succès grandissant, avec des progressions respectives de 3,1 % et de 6,6 %.

En revanche, le montant des paiements reste relativement faible pour les cartes. Ainsi, les 46,6 milliards de transactions effectuées en 2019 représentent au total 2 000 milliards d’euros. Pourtant, les paiements des Européens sur toute l’année s’élevaient à 162 000 milliards d’euros, tous systèmes confondus.

D’après les spécialistes, ce phénomène est imputable aux dépenses couvertes couramment par les cartes. En effet, le montant des transactions est estimé à 42 euros en moyenne l’an dernier. Toujours est-il que les cartes bancaires sont désormais très répandues en Europe. D’ailleurs, leur nombre a augmenté de 5,5 % en un an. Ainsi, 572 millions de cartes circulaient dans la zone euro pour 343 millions d’individus en 2019.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top