Quel bilan pour Société Générale Côte d’Ivoire à la fin du premier semestre 2020 ?

capture ecran du site Société Générale cote d'ivoire

Les résultats financiers de Société Générale Côte d’Ivoire (SGCI) à fin juin 2020 indiquent une augmentation de son produit net bancaire (PNB). Cette hausse est due non seulement à la hausse de la marge nette d’intérêts, mais aussi à la progression des commissions. Il reste à savoir si cette tendance se poursuivra au second semestre.

La filiale du groupe Société Générale basée à Abidjan, qui propose désormais des produits de banque à distance, a affiché un total de bilan de 2 301,846 milliards de FCFA au 30 juin dernier. Ce chiffre s’est établi à 1 984,932 milliards de FCFA à fin juin 2019. Il a ainsi augmenté de 15,96 % en un an.

Au cours de la période sous revue, la collecte au niveau des clients a atteint 1 878,832 milliards de FCFA, ce qui reflète une hausse de 22 %. Il y a un an, elle s’élevait à 1 537,304 milliards de FCFA. De leur côté, les crédits accordés ont progressé de 9 %.

Des frais généraux contenus, mais un coût du risque doublé

SGCI a réussi à maîtriser ses frais généraux durant le premier semestre 2020. En effet, ils ont seulement cru de 1 %. Dans le détail, ils se sont chiffrés à 37,313 milliards de FCFA, contre 36,766 milliards de FCFA de janvier à juin 2019.

Les dirigeants de la banque notent que cette situation résulte des dispositions prises pour optimiser les coûts lors de la pandémie. Elle est également imputable aux démarches de digitalisation entreprises par l’enseigne. De 51 % en 2019, le coefficient d’exploitation est ainsi passé à 47 % cette année.

Concernant le résultat brut d’exploitation, il a augmenté de 20 % à 41,724 milliards de FCFA à fin juin 2020. Un an plus tôt, il s’établissait à 34,746 milliards de FCFA. Pour sa part, le coût du risque a été multiplié par 2. En effet, il a atteint 12,885 milliards de FCFA durant les 6 premiers mois 2020, contre 6,175 milliards de FCFA durant la même période l’an dernier, soit une hausse de 109 %. Des responsables au sein de SGCI expliquent :

Ce niveau s’explique essentiellement par la comptabilisation de diverses provisions, dont une provision sectorielle de 2,200 milliards de FCFA pour anticiper la dégradation du portefeuille sur le second semestre 2020 qui ferait suite aux conséquences de la crise sanitaire.

Augmentation de 11 % du PNB

De son côté, le résultat avant impôt de SGCI s’est légèrement apprécié de 1 %

Important (28,839 milliards de FCFA au 30 juin 2020, contre 28,566 milliards de FCFA un an auparavant).

Le résultat net de la banque a également progressé de 1 %

Important (24,052 milliards de FCFA au terme du premier semestre 2020, contre 23,710 milliards de FCFA fin juin 2019).

D’autre part, SGCI a vu son PNB augmenter de 11 % au 30 juin 2020. Dans le détail, il s’est élevé à 79,037 milliards de FCFA. Un an plus tôt, il se chiffrait à 71,513 milliards de FCFA. Les dirigeants de la banque expliquent cette amélioration par la hausse de la marge nette d’intérêts. De 17 %, cette augmentation a été observée sur tous les marchés. En effet, l’activité de crédit a progressivement repris à la fin du premier trimestre tandis que les dépôts ont affiché une dynamique satisfaisante.

Par ailleurs, la hausse du PNB est liée à la croissance de 8 % des commissions. Cette progression a essentiellement été soutenue par toutes les commissions de services, dont celles sur :

  • La banque à distance ;
  • Les comptes ;
  • La monétique ;
  • Les moyens de paiement, etc.

Alors que le Covid-19 circule toujours, les dirigeants de l’établissement bancaire prévoient de continuer à déployer leur plan stratégique au deuxième semestre.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top