Orange s’évertue à promouvoir Djingo en dépit des écueils rencontrés

Signe d'Orange magasin

L’opérateur téléphonique Orange a commercialisé son nouveau concept Djingo depuis novembre dernier. Il s’agit d’une enceinte intelligente à l’instar de Google Home ou d’Amazon Echo. Malgré un retard notable sur ses concurrents directs, le groupe français place beaucoup d’espoir sur ce produit en raison des ressources technologiques, financières et humaines mobilisées à cet effet.

Deux mois après la mise sur le marché de Djingo, près d’un millier d’enceintes ont été écoulées selon les sources de l’AFP. Ce démarrage est assez décevant pour Orange. Toutefois, ses dirigeants restent confiants étant donné que ce résultat se base sur une sortie retardée et sans campagne de communication à outrance.

La banque mobile de l’opérateur téléphonique a également traversé les mêmes épreuves. En effet, elle a été lancée avec des mois de retard à cause d’un bug particulièrement complexe dans l’application mobile. Ainsi, Orange Bank n’a réussi qu’à séduire 500 000 utilisateurs en deux ans. Pourtant, elle prévoyait d’en conquérir 400 000 au cours de sa première année.

Un produit à suivre

Avec Djingo, le PDG d’Orange, Stéphane Richard, se retrouve dans une situation délicate. Il ne peut pas se désavouer, surtout en plein milieu de son troisième mandat au sein du groupe. Au-delà de son statut sur le marché, l’enceinte connectée se présente comme un outil de communication important. De ce fait, il est inadmissible que les ressources mobilisées pour son lancement l’aient été en vain.

Les spécialistes s’interrogent ainsi sur le but du lancement de ce produit. Vise-t-il le succès commercial ou s’agit-il seulement d’une démarche issue d’un concours de circonstances ? En tout cas, la direction d’Orange s’est déjà préparée à un éventuel échec. Stéphane Richard a notamment déclaré à la presse :

Nous ne pouvons pas reprocher aux groupes européens de renoncer face aux géants américains et dans le même temps de ne pas être capables de faire aussi bien quand ils tentent des choses.

Stéphane Richard.

Jusqu’à présent, Djingo rappelle le parcours d’Orange Bank en termes de crédibilité et de solvabilité. Néanmoins, le groupe se révèle plus confiant sur ce produit et ne montre aucune appréhension par rapport à la concurrence.

Véritable défi pour l’opérateur des télécommunications

Produit phare de la révolution technologique d’Orange, l’enceinte intelligente Djingo a été dévoilée au grand public en avril 2017, à l’occasion de la conférence « Show Hello ». Cet évènement s’inspire du rendez-vous annuel incontournable de la communauté Apple.

Toutefois, sur ce segment, le groupe se retrouve très en retard par rapport à ses principaux concurrents tels que Google ou Amazon. Ces derniers disposent par ailleurs de ressources conséquentes estimées à plusieurs milliards de dollars pour développer leurs produits. Afin de rester concurrentielle, Orange a travaillé avec Deutsche Telekom pour créer son assistant vocal.

Le projet était intéressant en théorie. En effet, les deux opérateurs des télécommunications européens ont collaboré pour créer un nouveau produit visant à concurrencer l’offre des géants américains. Toutefois, l’initiative a notamment été pénalisée par son retard significatif sur le calendrier initial. En effet, Djingo était supposé être commercialisé depuis le printemps 2019. Mais encore, Alexa d’Amazon a été impliquée dans le concept.

Pourtant, en dépit de son partenariat avec le géant du e-commerce américain, Orange a encore accusé un important retard dans la conception de Djingo. En cause, des problèmes d’interconnexion et de reconnaissance vocale multilingue. Selon le groupe, ces obstacles sont inévitables dans le développement de ce type de technologie.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top