Inflation : les ménages sont davantage à découvert

Jeune couple confuse ayant des problèmes financiers.

Depuis plusieurs mois, les Français subissent l’inflation et assistent impuissants à l'érosion de leur pouvoir d’achat. Selon une étude publiée ce jeudi 13 octobre par l'Insee, si la précarité financière de certains ménages est en légère hausse, il n’y aurait pour le moment pas eu d’augmentation franche.

Selon une étude menée par l'Insee et publiée le 13 octobre, sur la première partie de 2022, la précarité financière des ménages n’est pas en nette augmentation. L’institut constate en effet que « la part des ménages à découvert et celle des ménages avec peu d'avoirs sur leurs comptes, qui avaient diminué lors du premier confinement en 2020, demeurent en août 2022 à des niveaux inférieurs à ceux de 2019. »

Cependant, l'Insee note que l'inflation qui touche le pays depuis un an a un impact négatif sur le pouvoir d'achat des ménages. « La valeur des patrimoines financiers bruts, en forte augmentation depuis 2019, ralentit nettement et diminue même en euros constants depuis l’été 2021, notamment pour les ménages avec de faibles revenus. » Cette tendance fait donc craindre une dégradation de leur situation financière dans les prochaines semaines avec une accélération de la hausse des prix d’ici la fin de l’année L’inflation devrait ainsi atteindre 5,2% sur l’ensemble de l’année.

Selon un sondage réalisé début août par YouGov pour MoneyVox, 51% des personnes interrogées anticipaient déjà un recours plus fréquent au découvert bancaire dans les mois à venir.

Je compare les offres bancaires

Une précarité financière inférieure à son niveau d’avant crise sanitaire

D’après l’étude de l’Insee qui se base sur des données de clients de La Banque Postale et du Crédit Mutuel, en août 2022, « la proportion de ménages à découvert en fin de mois et la proportion de ménages avec plus de cinq jours de découvert dans le mois sont légèrement plus élevées que début 2021. » Concrètement, selon les données transmises par la banque, 7,5% des clients de la Banque Postale étaient à découvert fin août 2022, contre 6,9% en janvier 2021. « La proportion de ménages à découvert augmente lentement depuis début 2021 », indique l'Insee.

Bien que ces indicateurs de précarité soient en légère hausse, l’Insee tient à tempérer, car ces derniers restent « à des niveaux inférieurs à ceux de 2019 ». Par exemple, en juillet 2019, 24,3% des ménages clients de La Banque Postale étaient à découvert pendant plus de 5 jours, contre 22,3% sur le mois de mai 2022, soit 2 points en moins.

Archives