Les résidents de Moscou peuvent payer leur ticket de métro via une reconnaissance faciale

Une jeune femme lit un livre dans le métro.

Le maire de Moscou est ravi. Plus de 200 stations de métro de sa ville viennent d’être équipées de Face Pay, une solution de paiement par reconnaissance faciale. Si l’initiative a été saluée par de nombreux observateurs, certains d’entre eux ont exprimé leurs inquiétudes quant à la protection des données numériques.

Ces dernières années, les sociétés spécialisées dans le domaine du moyen de paiement abondent. Elles n’ont de cesse de proposer des solutions de plus en plus novatrices pour améliorer l’expérience des utilisateurs. On peut notamment citer les paiements sans contact ou encore ceux par identification palmaire. Autant d’initiatives innovantes, mais qui ne sont pas encore proposées à grande échelle.

En Russie, un système dénommé Face Pay a été installé dans 240 stations de métro de Moscou dans le but de permettre aux passagers de payer leurs tickets par reconnaissance faciale. Un bond en avant dans le développement du secteur qui se trouve d’ores déjà au cœur des débats à cause des inquiétudes en ce qui concerne la confidentialité des données.

La reconnaissance faciale dans les métros de la capitale russe

Le 15 octobre dernier, 240 métros de la capitale de Russie ont été équipés du système Face Pay. Pour profiter de ce dispositif, les utilisateurs doivent télécharger une image de leur visage et relier leur carte bancaire à l’application Mosmetro. Une fois cette étape franchie, ils n’auront plus qu’à se placer au-dessus du garrot et le tour est joué. Une fois la reconnaissance faciale effectuée, le prix du ticket de métro sera automatiquement déduit de la carte bancaire.

Le maire de Moscou, Sergueï Sobianine, se félicite de l’aboutissement de ce projet. Il a déclaré :

Moscou est le premier au monde à implémenter Face Pay à cette échelle. Cette technologie est nouvelle et très complexe, nous continuerons à y travailler pour l’améliorer.

Sergueï Sobianine

Ainsi, les autorités de la capitale s’attendent à ce que 15% des passagers utilisent régulièrement ce nouveau dispositif dans les 3 années à venir. Toutefois, certains d’entre eux se montrent moins optimistes en expliquant que les citoyens pourraient se montrer méfiants vis-à-vis de Face Pay, notamment à cause de la fiabilité des transactions. Du moins, au début puisque l’usage régulier de cette technologie par des habitués pourrait finalement convaincre les plus réticents.

De ce fait, la ville estime que la grande majorité des passagers pourraient recourir à cette solution d’ici 2024.

Inquiétudes quant à la protection des données

À l’instar des nouveaux moyens de paiement lancés ces dernières années, Face Pay est aussi sujet aux polémiques concernant la protection de ses données. Pour écarter les doutes, le maire de Moscou a ainsi expliqué que les informations collectées par l’application Mosmetro sont cryptées et ne seront accessibles qu’aux fonctionnaires autorisés.

Une explication peu convaincante selon Stanislav Shakirov, fondateur du groupe Roskomsvoboda qui ne pouvait pas s’empêcher de démontrer sa méfiance en s’exprimant en ces termes :

La mise en place de ce système dans les métros de la capitale russe pourrait être une tentative du gouvernement d’avoir un œil en permanence sur ses citoyens.

Sergueï Sobianine

Il explique en effet que les métros sont des entités gouvernementales pour ainsi dire que les pouvoirs publics pourront aisément accéder aux données collectées par Mosmetro. Si tel n’est pas l’intention des autorités, Stanislav exige d’avoir une transparence totale sur le fonctionnement de l’application, notamment en ce qui concerne la protection et le stockage des informations sensibles.

Si les appréhensions du fondateur de Roskomsvoboda sont jugées exagérées pour certains analystes, ces derniers s’accordent à dire qu’il y a tout de même matière à réfléchir étant donné que 175 000 caméras de la capitale russe ont été équipées avec des systèmes de reconnaissance faciale.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top