Le paiement en espèces est toujours plébiscité par les Français

Un jeune homme d’affaires paie son café avec une carte de crédit au café.

Malgré la démocratisation des méthodes de règlement d’achat digitales, de nombreux Français continuent de préférer l’utilisation de l’argent liquide. Au cours d’une enquête menée dans le courant du premier semestre de cette année par un organisme spécialisé, 91 % des personnes sondées déclarent utiliser les espèces de façon régulière, tandis que 70 % d’entre elles le font pour les dépenses au quotidien. Zoom sur le sujet.

Un moyen de paiement préféré pour les petits achats

ImportantLes billets de banque et les pièces de monnaie ne disparaîtront pas de sitôt en France. Ils restent le moyen de paiement privilégié par les consommateurs, tous profils sociodémographiques confondus, notamment pour les petits achats du quotidien.

Le cash est aussi utilisé pour les donations ainsi que les actes de solidarité. Seulement 9 % des personnes interrogées recourent uniquement au paiement sans contact pour ces opérations.

Si le paiement à la carte a gagné de l’ampleur pendant les périodes de confinements successifs, l’habitude de régler les achats en liquide n’a pas été abandonnée pour autant. Il s’agirait même d’une démarche plus rassurante en temps de crise.

Il a aussi été constaté que la capacité d’épargne a significativement augmenté dans les comptes courants, et sous le matelas pour d’autres.

Monnaie fiduciaire : vecteur de valeurs

L’étude a également permis de découvrir que 72 % des sondés retirent du liquide dans les distributeurs automatiques de billets et 83 % sont particulièrement attachés à la petite monnaie et redoutent sa disparition.

Pour la majorité des personnes interrogées, l’argent liquide possède une valeur universelle et permet de sécuriser la vie privée (confidentialité) ainsi que les échanges (confiance et fiabilité). Les espèces sont aussi gratuites et faciles à utiliser.

Cette enquête a aussi démontré que la matérialisation de l’argent constitue aussi un outil d’éducation. En d’autres termes, elle permet aux plus jeunes de connaître la vraie valeur de l’argent, ce qui n’est pas le cas avec la monnaie dématérialisée.

Monnaie dématérialisée : source d’inquiétudes

Les moyens de paiement dématérialisés sont à l’origine de réactions divergentes. D’un côté, c’est une solution qui présente de nombreux atouts, comme le gain de temps et la praticité. De l’autre côté, elle marginalise une partie de la population peu familière avec les outils technologiques.

D’après les résultats de l’enquête, environ 47 % des Français sont rassurés par l’utilisation des cartes bancaires, 29 % pour les chèques et 8 % pour les paiements mobiles.

Quel est votre banque actuelle ?

Banque populaire Caisse d’épargne Crédit Agricole

Archives