La monnaie virtuelle fondante semble être la meilleure solution pour redémarrer la consommation

Une belle jeune femme utilisant son ordinateur portable et sa carte de crédit pour faire des achats en ligne ou mobile e-commerce à partir de sa cuisine à l’heure du thé.

Comment inciter les Français à reprendre leurs habitudes de consommation afin de relancer l’économie ? C’est la problématique à laquelle sont confrontées les économistes depuis le début de la crise sanitaire. La plupart d’entre eux conseillent de taxer les épargnes, mais le gouvernement s’y refuse. D’autres experts suggèrent d’avoir recours à des monnaies digitales souveraines.

Depuis le début de la crise sanitaire, les ménages français gonflent leur compte épargne. Une tendance prévisible et logique, certes, mais qui freine toutefois la reprise de l’économie. En effet, la machine économique ne pourra repartir tant que d’énormes sommes d’argent continuent de dormir dans des comptes bancaires.

Depuis des mois, le gouvernement incite à cet effet les Français à reprendre leurs habitudes de consommation, mais la tendance continue de se maintenir.

Pour mettre à contribution une partie de ces thésaurisations, des experts financiers ont alors suggéré d’augmenter les frais bancaires sur la gestion des comptes épargnes. Toujours est-il que les devises numériques pourraient finalement être la solution.

L’inflation ou l’impôt pour freiner l’épargne

La solution la plus fréquemment suggérée par les experts financiers est de taxer l’épargne pour réorienter les ménages vers la consommation et relancer ainsi la machine économique. Mais pour le moment, le gouvernement s’y refuse. Des experts suggèrent alors d’avoir recours à l’inflation, mais cette alternative risquerait de ne pas avoir l’effet escompté. En effet, les prix restent stables, certains d’entre eux ont même reculé.

Des analystes ont même rapporté des cas où les taux d’intérêt se sont effondrés au point de devenir négatifs pour certains emprunts réalisés par certains pays. Ainsi, doubler le taux d’inflation des taux d’intérêt pourrait ne pas inciter les consommateurs à dépenser davantage. En outre, taxer les épargnes et avoir recours à l’inflation auraient les mêmes effets, à savoir, réduire le pouvoir d’achat des ménages, voire même des entreprises.

Faute d’inflation et d’impôts, des épargnants envisagent de convertir leurs devises afin de générer des profits. Mais ils risquent de faire chou blanc, car à l’instar des taux d’intérêt, les changes monétaires sont aussi restés stables. En convertissant des devises, ces épargnants vont seulement se voir facturer des frais, sans tirer le moindre bénéfice.

La monnaie digitale fondante pour inciter la consommation

Pour redémarrer la consommation, des économistes suggèrent d’utiliser une monnaie fondante. C’est un dispositif qui a déjà été employé par des villes, des régions et des cantons dans le but d’endiguer une crise économique. Le principe est simple, la collectivité publique émet une monnaie qu’elle va distribuer aux citoyens afin que ces derniers continuent de consommer, permettant à la machine économique de garder son rythme habituel.

De plus, on est certain que les citoyens vont consommer au lieu d’épargner, car ce type de devise se dévalue au fil du temps, perdant par exemple 0,1 % de sa valeur chaque semaine. Les consommateurs ont ainsi intérêt à dépenser leur monnaie fondante au plus vite. Ce système a déjà porté ses fruits durant les rares occasions où il a été déployé.

Face à l’épargne thésaurisée, cette alternative pourrait être proposée aux Français. Et pour faciliter le traçage et ainsi la dévaluation des monnaies fondantes, on pourrait utiliser des devises numériques. Qui plus est, une fois leur monnaie digitale fondante épuisée, les ménages français, ayant retrouvé leurs habitudes de consommation, pourraient enfin débloquer leur épargne.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top