Les tarifs bancaires internationaux semblent être la préoccupation des grands voyageurs et expatriés français

avion et pièces de monnaie

Une enquête sur les frais bancaires à l’échelle internationale et le ressenti des principaux concernés a été menée par deux structures : Ditto Bank, la première banque mobile dédiée à la gestion des devises, en collaboration avec YouGov France. Cette étude, réalisée auprès de 400 personnes met la lumière sur l’incompréhension des frais bancaires, qui sont d’ailleurs jugés trop élevés.

Ditto Bank, première banque mobile pour la gestion des devises, en collaboration avec YouGov France, met en exergue les ressentis des grands voyageurs et des expatriés français qui vont à l’étranger concernant les frais bancaires internationaux.

Aux termes de cette étude, trois points ont été soulevés : la complexité des offres bancaires, le manque de transparence des établissements bancaires sur leurs frais de change internationaux et le coût des transactions jugé trop cher.

Sur 400 personnes interrogées (grands voyageurs et expatriés français confondus), plus de la majorité s’accordent à pointer du doigt le coût élevé des frais de change appliqués par les banques.

71% des grands voyageurs se disent avoir du mal à comprendre le montant des frais internationaux qui sont prélevés sur leurs comptes, tandis que 51% des expatriés dénoncent le manque de transparence des banques sur les frais internationaux.

Je compare les offres bancaires

Des offres bancaires estimées incompréhensibles

L’enquête menée par Ditto Bank et YouGov France dénonce la complexité des offres bancaires à l’échelle internationale. L’étude dévoile qu’un grand voyageur sur quatre aurait du mal à avoir plusieurs comptes dans différents pays. 54% des grands voyageurs interrogés admettent que les offres internationales des établissements bancaires sont difficiles à comprendre. Ce constat est le même pour un expatrié sur trois.

En outre, 55% des expatriés français et 71% des grands voyageurs concèdent à déclarer que le montant des frais internationaux qui leur sont prélevés sur leur compte est parfois flou.

Par ailleurs, les expatriés semblent mieux préparés face aux offres internationales. En effet, ces derniers ont le temps d’effectuer différentes recherches et comparatifs.

Des frais de transactions internationales trop élevés

Expatriés ou grands voyageurs, tous les interrogés se plaignent des frais de change appliqués trop élevés. Les frais bancaires internationaux sont également pointés du doigt : 55% des expatriés et 70% des grands voyageurs admettent que les offres proposées par les établissements bancaires sont trop onéreuses.

Ce critère devient ainsi un véritable frein pour une population qui est obligée de passer d’une devise à une autre.

Un autre point que l’étude met en lumière : le manque de transparence des banques dans les transactions internationales. Un voyageur sur quatre doit faire face à des frais bancaires illisibles. 37% des globe-trotters se disent avoir vécu de mauvaises expériences avec leurs cartes bancaires. Pour 29% d’entre eux, le problème serait lié au manque d’informations concernant les frais d’utilisation de la carte, tandis que pour 32%, cela concerne plutôt les taux de change.

51% des expatriés le clament tout haut, les banques ne sont pas transparentes sur les frais internationaux.

Archives