La différence de tarifs chez les banques en ligne et les banques traditionnelles

Piles de pièces euros

L’année 2017 a été marquée par l’explosion des tarifications bancaires. Les frais de tenue de compte et des cartes bancaires, les cotisations pour les « packages » et les coûts des services sont tous en train de connaitre une hausse considérable. Ces tarifs sont, toutefois, différents selon les régions. Ils dépendent également des établissements qui les proposent.

La flambée des tarifs bancaires est indéniable cette année. Entrée en vigueur en février 2017, la loi Macron favorisant la mobilité bancaire permet pourtant aux consommateurs de faire jouer la concurrence et ainsi de mieux choisir l’organisme financier qui leur convient.

Aucun profil, qu’il soit jeune, classique ou premium, n’échappe à cette hausse, qui est due principalement à la progression des frais de gestion de compte. Toujours sur cette lancée, les cotisations des cartes augmentent également.

Il faut toutefois noter que ces frais fluctuent d’une ville ou d’une région à une autre. De même, les banques en ligne proposent des tarifs très compétitifs par rapport aux établissements traditionnels.

Les tarifs bancaires augmentent pour tous les profils

Autant pour le profil jeune que pour le profil classique, les frais afférents aux cartes bancaires sont révisés à la hausse. Pour une carte à débit immédiat d’un profil jeune, ceux-ci ont progressé de 1%, en début du mois de septembre 2017.

Le coût de la carte à débit différé d’un profil classique, quant à lui, présente une augmentation de 0,4%. Même, le profil premium ne fait pas exception à la règle, avec un surcoût de 1,3% pour les cartes haut de gamme.

Dans l’ensemble, les cotisations des cartes à débit différé ont légèrement diminué de 0,7% tandis que celles des cartes à débit immédiat ont grimpé (la majoration est de 4% pour le profil classique).

Par ailleurs, un expert en comparaison de banques a affirmé, suite à une étude qu’il a réalisée, que les frais relatifs aux packages bancaires ont également évolué. Les offres groupées de services proposées au profil jeune coûtent 3% de plus tandis que celles du profil classique sont majorées d’environ 4%.

Les banques en ligne gardent la cote

La hausse des tarifications des organismes bancaires provient essentiellement de la flambée des frais de tenue de compte. Selon le profil du titulaire de compte, la progression varie de 7% à 8%. Quoi qu’il en soit, les grilles tarifaires proposées par les banques en ligne sont plus attrayantes par rapport à celles des établissements bancaires traditionnels.

Concrètement, un client de BforBank ou de Boursorama, dont le profil est classique, doit s’acquitter d’une cotisation annuelle de 23,2 euros. Cette même personne doit payer 147,8 euros si elle ouvre un compte auprès d’une agence traditionnelle et ce, chez l’établissement le moins cher du pays (Crédit Agricole Normandie-Seine).

Les tarifs varient dans toutes les régions de la France. Si en Provence Alpes Côte d’Azur, les titulaires de comptes déboursent 200 euros par an pour des services bancaires, ces prix sont cassés dans les banques de Normandie, des Pays de la Loire et de la Nouvelle Aquitaine.

Dans ces régions, les tarifs annuels sont respectivement de 192 euros, de 188 euros et de 187 euros. D’après le classement d’un comparateur bancaire, le Crédit Agricole propose les meilleures tarifications. Le Crédit Coopératif et le Crédit Mutuel viennent compléter le tableau.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top