L’UNAF revendique la création d’un plafond global

Capture du site UNAF

L’Union nationale des associations familiales (UNAF) réclame le renforcement du système de plafonnement des frais prélevés par les enseignes bancaires aux clients qui connaissent des irrégularités sur leurs comptes ou des difficultés de paiement. Rappelons qu’au total, les agios et les frais en cas d’incident de paiement peuvent atteindre 300 euros par an. Les frais bancaires disproportionnés vont enfin cesser.

Le syndicat CGT Banques et Assurances soutient cette organisation de défense des familles. L’Unaf veut apporter des changements radicaux en ce qui concerne la situation des personnes financièrement défavorisées. Certains clients bancaires qui connaissent une fin de mois difficile se retrouvent également en obligation de débourser des sommes supplémentaires étant donné leur situation de découvert ou/et de rejet de chèque. En principe, l’appel est lancé pour soutenir cette catégorie de clients bancaires.

En 2007 et 2014, un législateur qui a reconnu le problème a déjà agi en plafonnant les frais prélevés en cas de rejet d’un moyen de paiement ou de dépassement du découvert. Les organisations affirment toutefois que de nombreux efforts restent à fournir.

L’association déplore toutefois qu’avec la mise en place de la « créativité tarifaire », les institutions bancaires contournent les différents plafonds. C’est la raison pour laquelle, l’Unaf insiste sur l’importance de la création d’un plafond global.

Banque Populaire et BNP Paribas concernées

L’Institut national de la consommation (INC) qui est le responsable de la publication du magazine « 60 millions de consommateurs » soutient l’association afin de démontrer l’importance de ce problème. Ensemble, ils ont effectué une enquête dont le résultat révélé récemment précise que les établissements bancaires peuvent facturer une somme comprise entre 12 et 20 euros par exemple en vue d’informer leur client à propos du dépassement du niveau de découvert autorisé, sans plus compter les frais plafonnés.

Par ailleurs, un prélèvement de 80 à 130 euros demeure possible lorsque la gestion de la saisie du compte du client est assurée par un créancier, à l’instar du Trésor public.

Selon l’enquête, Banque Populaire et BNP Paribas sont pointées du doigt. En revanche, la Banque Postale est exemptée. Une analyse effectuée auprès de 200 personnes en difficulté financière révèle que la totalité des frais pour incidents rajoutés par les agios atteint aux environs 300 euros par an. Les clients bancaires en difficulté financière se retrouvent alors dans l’obligation de payer cette somme. Fabien Tocqué de l’Unaf confirme que :

Ces frais sont comme une « bouée en plomb » pour les personnes qui ont pourtant du mal à tenir la tête hors de l'eau.

Fabien Tocqué.

L’importance de l’accompagnement des clients

À titre de rappel, la Fédération bancaire française ou FBF affirme que les organismes de crédit ont élaboré un système de détection des clients fragiles (qui sont obligés de payer des frais supplémentaires en sus des frais bancaires). Avec ce mécanisme, les banques doivent proposer des offres spécifiques qui leur correspondent avec une réduction des coûts et une limitation des incidents. Cependant, la fédération affirme qu’en 2016, seules les 10% des personnes ciblées ont opté pour cette offre.

L’Union nationale des associations familiales, ainsi que le magazine « 60 millions de consommateurs » s’accordent sur le fait que certains clients en difficulté financière n’ont même pas le courage de s’entretenir avec leur organisme bancaire.

D’ailleurs, les offres dédiées à cette catégorie de client ne sont pas assez connues. Par conséquent, les conseillers bancaires doivent déployer de nombreux efforts dans l’accompagnement de ces clients. C’est sans doute pour cela que l’Unaf appelle au renforcement des contrôles des régulateurs.

L’association va développer les « points conseil budget » qui ont été lancés depuis l’année dernière. Ceux-ci sont caractérisés par des structures qui permettent aux clients en difficulté financière de bénéficier des conseils personnalisés, gratuits et confidentiels à propos de leur gestion budgétaire.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top