Les banques contre-attaquent face au piratage des smartphones

Une jeune fille avec une carte de crédit à la main,en train d'effectuer une transaction via internet mobile

Avec le développement du mobile banking, de nombreux clients utilisent leur smartphone pour effectuer leurs opérations bancaires, malgré les risques de piratage possible. Pour maintenir cette expérience client apparemment très appréciée, les banques envisagent d’intégrer dans leurs applis maison des logiciels pour tester la sécurité du smartphone et bloquer les transactions en cas de danger.

La guerre contre le cybercrime

On connaissait le piratage des ordinateurs, mais aujourd’hui, avec près d’un milliard de téléphones portables en circulation, le smartphone est devenu une cible de choix pour le cybercrime. D’autant que ce mini-ordinateur sert maintenant à tout, y compris comme bureau de poche.

Mais boire un café sur une terrasse en tapotant sur son smartphone pour payer des factures ou gérer ses comptes bancaires, présente un risque, surtout si on est connecté à réseau Wifi non sécurisé.

Pour Marc Zaboni, directeur sécurité des systèmes d’information du groupe BPCE, la carte bancaire a beau être sécurisée, si le client donne son code, renforcer la sécurité ne sert à rien. Les logiciels malveillants sont de plus en plus sophistiqués, au point d’infester d’autres logiciels grand public dont le téléchargement à partir d’une source inconnue devient « à risque ».

La contre-attaque se prépare

Pour les banques, la difficulté principale est de faire comprendre à leurs clients la nécessité de sécuriser leur smartphone ou leur tablette. En dehors des antivirus, certaines enseignes préconisent de vérifier l’origine de l’appel à chaque transaction. Mais ces outils restent optionnels, c’est au client de choisir s’il veut les installer.

Ces nouvelles pratiques compliquent l’expérience de l’usager, au point que certains pensent que les clients n’ont pas la maturité nécessaire pour comprendre : les banques devront agir à la place de leur client. Et c’est ce qui se passe.

Aujourd’hui, la tendance est à intégrer dans les applications maison des banques des petits logiciels pour tester la sécurité du smartphone. L’objectif est de bloquer les transactions bancaires si l’appareil est infecté, ou d’avertir son utilisateur. Ainsi, le client n’a rien à faire. C’est l’application fournie par la banque qui accroît son champ d’activité. De nouvelles règles du jeu pour les pirates… et pour les usagers.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top