S’authentifier par la voix, c’est dorénavant possible

Authentification vocale sur smartphone

La Banque postale vient de proposer un service de paiement par la voix, nommé Talk to Pay. Réservée à ses clients, cette innovation est lancée après plusieurs années de recherches et de tests. Elle offre notamment une meilleure sécurité des transactions en ligne. Le système n’est pas facile à pirater selon une chercheuse de Télécom SudParis.

La Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) a autorisé le lancement de Talk to Pay, le dispositif d’authentification vocale de la Banque postale. Les clients de la banque peuvent désormais effectuer un achat en ligne, sans même sortir leur carte bancaire.

Il leur suffira de prononcer une phrase depuis leur ordinateur ou leur Smartphone. La solution Talk to Pay a pour principal objectif de lutter contre les fraudes bancaires. Ces dernières seraient ainsi quasiment nulles, la fréquence de la voix étant spécifique à chaque client.

À chaque opération, l’envoi d’un cryptogramme à trois chiffres est en plus aléatoire.

Comment utiliser Talk to Pay ?

Le service Talk to Pay est à la fois simple et rapide. Les clients de la Banque postale doivent suivre quelques étapes pour pouvoir l’utiliser.

Au lieu d’entrer des codes et des identifiants, un client de la Banque postale peut dorénavant utiliser Talk to Pay pour s’authentifier. Pour pouvoir utiliser ce service, il doit avant tout communiquer son numéro de téléphone portable à son banquier.

Après, l’utilisateur de Talk to Pay doit télécharger l’application mobile Mes paiements et enregistrer une phrase comprenant son nom et son prénom. Il n’aura qu’à répéter celle-ci au moment d’effectuer un paiement en ligne. Une fois identifié, il reçoit un code à usage unique, à trois chiffres, qui lui servira ensuite à valider la transaction.

Le système est-il totalement fiable ?

Il est difficile de pirater le système biométrique Talk to Pay selon Dijana Petrovska-Delacrétaz, chercheuse de Télécom SudParis.

Comme chaque empreinte vocale est unique, le système d’authentification biométrique vocale est sûr. De plus, il a déjà été testé durant plusieurs années sur plus de 500 personnes. Dijana Petrovska-Delacrétaz affirme avec assurance que :

Durant l’élaboration du système, deux difficultés techniques étaient à résoudre : distinguer la voix du fond sonore et d'une autre voix. Nous avons opté pour une solution dépendante du texte : le locuteur prononce toujours la même phrase d'identification. Cela améliore la résolution de nos modèles statistiques. Ainsi, le niveau de sécurité assuré par la reconnaissance de la voix est sans commune mesure avec les codes bancaires utilisés jusqu'ici.

Dijana Petrovska-Delacrétaz.

Dijana Petrovska-Delacrétaz a également soulevé la crainte d’un piratage d’empreinte, même en utilisant des logiciels de synthèse vocale. En effet, le système offre un niveau de sécurité élevé. La chercheuse explique que :

Reconstituer une voix n'est pas à la portée du commun des mortels. Il faut non seulement maîtriser les statistiques et les technologies de pointe mais également disposer d'un échantillon de la voix à reproduire pendant au moins une demi-heure, en prononçant des phrases variées, avec une excellente qualité sonore.

Dijana Petrovska-Delacrétaz.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top