Amazon propose une prime de démission à ses salariés peu motivés

site Amazon

Le géant de la distribution en ligne Amazon vient de lancer la troisième mouture de « The offer », une prime de démission annuelle proposée à ses salariés en CDI qui ont d’autres perspectives de carrière. Décriée, attractive… Qu’en est-il de cette proposition dans les sites français d’Amazon ? Le point.

Un chèque contre une démission

Le concept est pour le moins inhabituel. Chaque année, après les périodes d’activité les plus intenses de l’année (de septembre à décembre), Amazon lance « The offer », une prime destinée à ses employés en CDI désireux de partir pour se consacrer à un projet personnel.

Il s’agit d’une prime de démission mise en place pour accompagner les départs volontaires ou financer les « projets personnels ou envie de faire autre chose », soutient le porte-parole de la firme américaine.

Aux États-Unis, la proposition « The Offer » existe depuis 2013, s’inspirant du concept créé par le chausseur Zappos. En France, elle aurait concerné 11 salariés en CDI en 2015 et 12 en 2016, sur les 3 000 CDI employés en 2016. Concernant le montant du chèque, il peut aller de 2000 à 8000 euros, en fonction de l’ancienneté des salariés. Limitée dans le temps, l’offre dure une quinzaine de jours.

Une offre diversement appréciée

Porte de sortie honorable pour certains, plan de départs volontaires déguisé pour d’autres, la proposition « The offer » fait l’objet d’appréciations diverses dans l’Hexagone. Une chose est sûre : il ne fait pas l’unanimité parmi les syndicats. Et pour cause, la CGT a déjà saisi l’inspection du travail alors que la CFDT a réclamé « la tenue d’une réunion extraordinaire afin d’obtenir des réponses précises sur ce dispositif ».

Je souhaite qu’une consultation soit organisée rapidement sur le sujet en comité central d’entreprise

Christophe Bocquet, trésorier CFDT du comité d’entreprise du site de Lauwin-Planque.

Perplexes, les syndicats entendent bien se mobiliser pour que « The offer » soit retirée des sites français.

Implanté depuis 15 ans en France, Amazon compte 4 sites principaux et va en ouvrir un cinquième en 2017, près d’Amiens. Le groupe emploie près de 4000 salariés. Amazon dit embaucher régulièrement des intérimaires pendant les pics d'activité, comme à Noël où ils étaient "6.500", selon sa porte-parole.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top