L’utilisation des paiements mobiles personnels prennent de l’ampleur en Europe

Une femme contente tenant à ses mains, son smartphone et sa CB

Si une étude de l’IFOP en décembre 2016 montrait que plus de la moitié des Français ne sont pas encore très enthousiastes quant à l’utilisation des paiements mobiles, la situation risque de changer cette année à travers toute l’Europe.

Les paiements mobiles ne sont certes qu’une plateforme virtuelle, mais les chiffres commencent à grimper avec la progression de l’utilisation des Smartphones et des tablettes.

Malgré l’arrivée des applications telles qu’Apple Pay ou Samsung Pay qui ont donné un coup d’envoi à l’utilisation des moyens de paiement mobiles, les banques françaises semblent être encore un peu frileuses.

Forrester Research témoigne d’un grand optimisme quant à l’évolution du montant de transaction sur mobile en Europe. En effet, les pays comme l’Allemagne, l’Italie, le Pays-Bas, l’Espagne, la Suède et le Royaume-Uni commencent à apercevoir tous les avantages que l’on peut tirer de cette technologie. En deux ans, le volume de transaction sur les plateformes de paiements sur mobile a plus que doublé : de 52 milliards de dollars à la fin de 2015 à 148 milliards de dollars en 2017.

Les options de paiement les plus utilisées

Trois possibilités de paiements sur mobiles existent en Europe.

Le premier est le paiement mobile à distance. C’est en quelque sorte le mode de paiement le plus répandu en France. Son mécanisme est assez proche de l’e-commerce car il suffit juste de se connecter à Internet depuis son Smartphone ou sa tablette et régler ses achats directement à l’aide d’une application dédiée aux paiements en ligne.

Pour suivre les innovations qui résultent de la concurrence et pour une meilleure visibilité sur le web, des Fintech ont créé une plateforme virtuelle sécurisée pour que les clients puissent saisir leurs identifiants et leurs mots de passe.

Le second est le paiement de proximité. Cette option est encore peu utilisée vu qu’elle est encore en pleine phase de développement. Remarquons que le paiement de proximité se base sur deux technologies : le QRcode et la Near Field Communication (NFC). Donc, pour que l'opération soit valide, le mobile doit être doté d’une puce électronique spéciale et que le commerçant ait installé une borne de paiement compatible avec cette puce.

Le dernier mode est le paiement entre mobiles. Ce mode de transfert d’argent est très en vogue dans les pays en voie de développement. C’est une alternative intéressante pour de nombreuses personnes qui ne possèdent pas de compte bancaire.

Quel est son avenir en Europe ?

Selon Forester Research, les transactions sur les paiements mobiles personnels à distance sont amenées à croitre dans les années à venir. Si le chiffre a été de 4,6 milliards de dollars en 2016, on estime à 22,8 milliards de dollars le montant des transactions à l’horizon 2021. En pourcentage, les transactions vont représenter plus de 15% de tous les paiements mobiles en activité en Europe.

Enfin, le taux de croissance annuel des paiements mobiles personnels à distance pourrait atteindre les 20% et constituer 75% des paiements mobiles en 2021.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top