Les nouvelles technologies permettent d’économiser sur les frais bancaires

Des cartes de crédits placées sur un ordinateur

7 milliards d’euros par an, c’est le montant des économies que les Européens pourraient réaliser sur les frais bancaires grâce à l’utilisation des outils digitaux pour la gestion de leur argent au détriment des services bancaires traditionnels. C’est-ce que révèle une étude d’Azimo réalisée auprès d’un échantillon de 4000 consommateurs en France, en Espagne, en Allemagne et au Royaume-Uni.

90 % des Européens utilisent les nouvelles technologies

L’étude rapporte que près de 90 % des consommateurs recourent aujourd’hui à des outils digitaux pour gérer leur argent. La grande majorité des répondants (86 %) estime d’ailleurs que les nouvelles technologies leur permettent d’éviter le paiement de frais bancaires abusifs et de se retrouver à découvert. Pour 53 % des sondés (49,2 % en France), l’utilisation des nouveaux outils de gestion financière leur a permis d’économiser près de 100 euros par an.

Au sujet de l’accès à ces nouvelles technologies, les Espagnols se montrent plus à l’aise dans leur utilisation. L’application mobile étant l’outil de prédilection de 70 % des Espagnols pour la gestion de leurs finances personnelles (contre une moyenne de 57 % dans les autres pays).

Les Français sont les plus en retard, avec seulement 54,7 % des personnes interrogées qui déclarent adopter cette solution. La majorité des consommateurs (73 %) préférant utiliser un ordinateur fixe pour se connecter aux applications de gestion de leur argent.

Toujours en France, les jeunes de 16 à 24 ans sont évidemment les premiers utilisateurs des applications mobiles (76,3 %). Les plus de 45 ans privilégient pour leur part l’ordinateur fixe (80,35 %) ou utilisent un smartphone pour se connecter, étonnamment, sur le site web de leur banque (46,30 %).

Réaliser des économies grâce à ces outils digitaux

En ce qui concerne les économies associées à l’utilisation de ces nouvelles technologies, la grande majorité des Européens se déclare convaincue par cette idée. Seuls 19 % des Allemands, 16,3 % des Français, 14 % des Britanniques et 6,7 % des Espagnols en doutent.

Les principales raisons qui poussent les utilisateurs à penser que les nouvelles technologies permettent de réaliser des économies sont notamment :

  • Pour 68,7 % des Européens, la possibilité d’opérer des virements directement en ligne pour éviter les découverts et les frais bancaires associés.
  • Pour 61,4 % des sondés, la visibilité instantanée sur l’état des finances, et particulièrement sur les dépenses, offrant la possibilité d’agir en conséquence.
  • Pour 51,1 % des répondants, la possibilité d’assurer soi-même la gestion des ordres de virement et des prélèvements permanents.

Pour Michael Kent, cofondateur et président d’Azimo,

Les outils digitaux de gestion financière permettent d’éviter aux consommateurs des frais inutiles », et lui de préciser que « les résultats de cette étude prouvent que les nouvelles technologies continuent de faire évoluer positivement le monde de la finance et, bien qu'il y ait encore du chemin à parcourir pour numériser entièrement le marché, il est extraordinaire d’en observer d’ores et déjà l'impact et les nombreux avantages pour les consommateurs.

Michael Kent

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top