Pour la rentrée, mettez de l’ordre dans vos finances !

Tableau de rentrée

La rentrée scolaire est souvent synonyme de grandes dépenses…et de possibles déconvenues sur le compte en banque ! Nos conseils pour éviter les problèmes. Le retour des vacances marque souvent la fin de (la courte) insouciance financière pour beaucoup de Français, qui ont parfois – quand ils ne consultent pas leurs comptes en ligne – de mauvaises surprises dans leurs boites aux lettres en rentrant.

La rentrée, « goulot d’étranglement des budgets »

Le mois de septembre est un moment de l’année qui concentre en effet beaucoup de grosses dépenses :

  • Le coût des vacances passées se fait ressentir : les vacances ont (on l’espère) été bonnes pour vous, mais elles ont hélas pesé sur votre compte en banque. D’après le Baromètre Opinion Way pour Sofinco, réalisé fin avril 2017, les Français partant en vacances estimaient à 1 401 euros le coût de celles-ci, pour une durée de 2 semaines. Un budget en hausse de 3,8%. Ce qui monte à 1 864€ pour les foyers gagnant 3 500€ et plus.
  • Les dépenses scolaires toujours présentes : …mais cette année, en baisse pour certaines catégories d’écoliers ! C’est le constat de l’enquête annuelle de la Confédération syndicale des familles : les enfants rentrant au CP coûteront en moyenne 150 euros à leur parents (-2,8 % par rapport à 2016), contre environ 350 euros pour un élève entrant au Collège (-2,3 %). En revanche, les dépenses pour un élève entrant au lycée sont en hausse : 420 euros (+ 2,6 %).
  • Les avis d'impôts sur le revenu sont arrivés dans les boîtes aux lettres durant l’été. La taxe d’habitation, et éventuellement – pour les propriétaires – la taxe foncière, arriveront également dans les prochaines semaines.

Cumulées, ces dépenses peuvent rapidement vider votre compte…et entrainer malheureusement incidents de paiement et découverts. Mais savez-vous combien vous coûte votre découvert dans votre banque ?

Le vrai coût des découverts dans votre banque

Trop peu de gens le savent, mais les découverts, ce n’est pas que les agios ! Les agios ne représentent en réalité que le coût du taux d’intérêt du découvert auprès de votre banque.

Le taux du découvert autorisé est le plus souvent adapté par la banque au profil du client. Il est donc largement personnalisé mais se situe en général entre 10 et 15% par an. Des frais de mise en place ou de gestion du découvert autorisé peuvent être facturés ou non, selon les banques.

Tant que vous restez dans la limite de votre découvert autorisé, les agios restent le seul frais à payer pour votre découvert. Ayez cependant en tête que de nombreuses banques ont mis en place des minimums forfaitaires de perception : par exemple, chez la Banque Postale, même si vos agios ne sont que de 0,05€ durant un trimestre, la banque vous prélèvera forfaitairement 1,5€. Ce montant est de 6€ chez Société Générale, et de 7€ chez Hello Bank. A l’inverse, et plus positif, certaines banques ne perçoivent pas les agios en-dessous d’un certain montant.

Les choses se gâtent quand vous dépassez votre découvert autorisé. Il existe en effet deux différences de taille entre le fait de rester dans le découvert autorisé par sa banque, et le fait de dépasser ce découvert autorisé :

  • Le taux du découvert (les agios, donc) devient nettement plus élevé et atteignent souvent la limite du taux de l’usure (20,6% pour le 3ème trimestre 2017) pour le découvert non-autorisé. Les taux sont généralement moins élevés dans les banques en ligne :
 Taux du découvert autoriséTaux du découvert non-autorisé
Banques traditionnelles Souvent personnalisé. En moyenne, environ 10% à 15% Peut aller jusqu'au seuil du taux de l'usure (20,6% aujourd'hui). Rarement sous 18%.
Banques
en ligne
BforBank 7% 16%
Boursorama 7% 16%
Fortunéo 8% 16%
Hello Bank Personnalisé Le taux personnalisé + 2,5%
ING Direct 8% 14%
Monabanq 8% Taux d'usure - 0,05%
  • A ces agios s’ajoutent des frais, soit de rejet, soit d’acceptation par votre banquier de l’opération de paiement faite à découvert non-autorisé. Ces frais bancaires peuvent lourdement grever votre budget. Ils dépendent du moyen de paiement utilisé pour creuser le découvert non autorisé. Voici un petit récapitulatif des frais pouvant être prélevés :
 Si le conseiller accepte le paiement à découvertSi le conseiller rejette le paiement à découvert
Carte bancaire - Facturation d'une commission d'intervention : 8€ maximum par commission, 80€ maximum prélevable par mois

- Ces frais baissent à 4€ par commission/ 20€ par mois maximum pour les personnes identifiées comme "fragiles" par leur banque
- Paiements impossibles à rejeter (sauf carte à autorisation systématique).
- Mais la banque peut retirer la carte pour usage abusif et effectuer un fichage Banque de France (frais variables, mais élevés).
- Dans tous les cas, facturation d'une commission d'intervention (plafonds ci-contre)
Chèque - Jusqu'à 30,00 € par chèque <= 50 € ;
- Jusqu'à 50,00 € par chèque > 50 €.
- Pas de plafond mensuel
Prélèvement/ virement - Montant du paiement rejeté dans la limite de 20€.
- Pas de plafond mensuel

Le vrai coût du découvert est donc la somme des agios et de ces frais d’incident prélevés par votre banque.

Voici, à titre indicatif, le coût total facturé par différents établissements bancaires pour un découvert non-autorisé de 1 000€ sur 15 jours, creusé par 10 paiements par carte bancaire entrainant 10 commissions d’intervention :

 AgiosCoût des commissionsTotal des deux
Banques traditionnelles
BNP Paribas 7,56 € 80,00 € 87,56 €
Bred 8,22 € 80,00 € 88,22 €
Caisse d'Epargne Rhône Alpes 7,23 € 80,00 € 87,23 €
Crédit Agricole Ile de France 8,22 € 80,00 € 88,22 €
Crédit du Nord 8,22 € 80,00 € 88,22 €
Crédit Mutuel de Bretagne 7,40 € 80,00 € 87,40 €
LCL 7,50 € 80,00 € 87,50 €
CIC 8,20 € 80,00 € 88,20 €
La Banque Postale 6,58 € 69,00 € 75,58 €
Société Générale 8,22 € 80,00 € 88,22 €
Banques en ligne
AXA Banque 8,22 € 80,00 € 88,22 €
BforBank 6,58 € 0,00 € 6,58 €
Boursorama Banque 6,58 € 0,00 € 6,58 €
Fortuneo 6,58 € 0,00 € 6,58 €
Hello Bank! 7,56 € 0,00 € 7,56 €
ING Direct 5,75 € 0,00 € 5,75 €
Monabanq 3,12 € 80,00 € 83,12 €

Comme on le voit, le coût des découverts non-autorisés est avant tout le coût des frais d’incident. Les banques en ligne ne facturant souvent pas de commissions d’intervention, le coût des découverts est souvent moins élevé chez elles.

Conseils :

  • Si vous sentez les difficultés arriver, n’hésitez pas à demander une augmentation du plafond de découvert autorisé – même temporaire – à votre banquier.
  • Il vaut mieux parfois demander un petit crédit à votre banquier que d’avoir à payer un découvert non-autorisé. Le taux est moins élevé, et il n’y a pas d’incident de paiement à payer…
  • Attention, une banque a toujours le droit, face à un découvert qui se creuse, de retirer les moyens de paiement au client !

Les outils pour éviter le découvert :

Des outils peuvent vous aider à éviter les découverts ou, au moins à savoir très rapidement que ceux-ci approchent. Les alertes SMS (alertes de solde, de dépassement de seuil), permettant d’informer le client quand son compte descend au-dessous d’un certain niveau, sont désormais disponibles dans la plupart des banques.

Elles sont généralement paramétrables par le client lui-même. Leur coût est très variable selon les établissements. Ces alertes n’empêchent pas d’être à découvert, mais elles permettent aux clients de prendre conscience de la situation de son compte, et ainsi d’agir au plus vite.

Plus contraignant, et pour les budgets fragiles, les cartes à autorisation systématique interrogent automatiquement l’état du compte avant d’autoriser ou non le paiement. Il est donc impossible d’être à découvert avec cette carte, et donc d’avoir à payer les lourds frais de découvert.

Cela peut cependant présenter des inconvénients en fin de mois, quand votre paiement ne passe pas à la caisse du supermarché : il vous faudra alors payer en chèque – avec les risques que cela présente - en liquide, ou renoncer à votre achat !

La plupart des banques traditionnelles (Crédit Agricole, Société Générale, BNP Paribas, Caisses d’épargne, etc.) proposent ce type de carte. Ce n’est par contre pas le cas de toutes les banques en ligne : ING Direct ou BforBank, par exemple, ne la proposent pas.

Encore plus radical, certains établissements ne proposent tout simplement pas de découverts, qu’il soit autorisé ou non : c’est le cas de beaucoup de néobanques, dont le statut « d’établissements de paiements » ne leur permet tout simplement pas d’octroyer des facilités de caisse.

C’est par exemple le cas (sauf situation exceptionnelle) du Compte Nickel, de Morning ou du compte C-Zam. Dans ces établissements, aucun paiement créant un découvert ne sera autorisé, quel que soit le moyen de paiement utilisé.

Des outils pour gérer vos finances…et éviter les déconvenues

Pour éviter les soucis du découvert toute l’année, il est aussi possible d’améliorer la gestion de son budget au jour le jour !

De nombreux outils – souvent gratuits – sont disponibles sur internet pour vous aider à y voir plus clair sur vos revenus, vos dépenses courantes et donc, finalement, sur votre argent disponible chaque mois. MoneyMe, Maxicompte ou Vision Budget permettent ainsi, simplement, de faire le tri dans ses dépenses. Ces outils sont utilisables sur votre ordinateur ou sur mobile.

Les agrégateurs, dont les plus connus en France sont Linxo et Bankin’, sont aussi des outils puissants pour avoir une vision globale sur vos finances. Comme leur nom l’indique, ils permettent d’agréger sur un seul écran l’ensemble de vos comptes bancaires, et sur l’ensemble de vos banques.

Mais ces outils vont plus loin : en catégorisant toutes vos dépenses par grands postes (énergie, logement, habillement, etc.), ils vous fournissent une analyse budgétaire complète, permettant d’identifier les dépenses trop élevées…et donc les sources potentielles d’économie.

A noter enfin que certaines banques sont également proactives sur le sujet et cherchent à accompagner leurs clients dans la gestion de leur budget. ING Direct propose ainsi des informations et des outils pour améliorer ses pratiques budgétaires. Quant à Monabanq, elle propose à ses clients un coaching personnel gratuit !

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 150 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top